AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les bases de la 27e édition de la Tranche Commune Entente jetées à Abidjan (LONACI) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Sénat adopte trois importantes lois en attendant d’étudier le budget 2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des kits de réinsertion socio-économique remis à des ex-migrants à Man GNA APC to create Job Centres nationwide GNA President Akufo-Addo has not taken any bribe-Minister MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE

LES BIENFAITS DES INTRANTS AGRO-ÉCOLOGIQUES MIS EN EXERGUE


  11 Novembre      2        Agriculture (1743),

   

Dakar, 11 nov (APS) – La directrice programme d’OXFAM Sénégal, Khar Ndiaye, a mis en exergue les bienfaits de l’usage des intrants agro-écologiques et des produits respectueux de l’environnement dans l’agriculture.

’’L’utilisation d’intrants agro-écologique, des produits durables et respectueux de l’environnement sont une possibilité pour les organisations paysannes et les paysans en particulier, d’avoir une production et une productivité capable de nourrir le monde’’, a-t-elle déclaré.

Mme Ndiaye intervenait,, mardi, lors du lancement officiel de la 3ème édition du festival ‘’Alimenterre’’ axé sur le thème ’’L’Agro-écologie, une solution pour nourrir le monde ?’’.

Selon elle, ’’l’agro-écologie reste une réponse face aux effets du changement climatique, la réduction des terres arables et aux difficultés auxquelles les paysans sont confrontées’’.

Le directeur du laboratoire national des productions végétales, Saliou Ngom, a quant lui fait observer que le monde demeure dans un contexte particulier, qui demande ’’une certaine résilience’’ pour répondre au besoin alimentaire des populations.

’’La première solution que l’homme peut apporter reste une agriculture conventionnelle, avec l’utilisation bien contrôlée des intrants pour augmenter le rendement qualitatif des productions’’, a-t-il soutenu.

Pour sa part, la représentante de l’ambassade de France, Maryline Loquet, a souligné que le festival met en avant la place primordiale des agriculteurs, des producteurs, des différentes organisations et le rôle important joué par les consommateurs.

’’Il met à la disposition, la réalisation des films et un espace de débats afin de trouver les voies et moyens pour des produits agricoles sains et durables dans les exploitations familiales, etc.’’, a-t-elle poursuivi.

Elle a souligné la nécessité de sensiliser ’’chacun des citoyens et les futurs professionnels agricoles et alimentaires afin de leur permettre de contribuer au consommer local et au droit à l’alimentation’’.

Dans la même catégorie