APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

LES CAS DE CANCER ONT CHUTÉ DE 1300 À 300, SELON FATMA GUÉNOUNE


  12 Janvier      5        Santé (6309), Société (46251),

   

Dakar, 12 jan (APS) – Le nombre de malades atteints du cancer est passé de plus de 1300 ces dernières années, à 300 en 2017, a révélé samedi à Dakar, le docteur Fatma Guénoune, présidente réélue du conseil d’administration de la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (LISCA).
 
 
Fatma Guénoune s’exprimait en marge de l’assemblée générale ordinaire de la LISCA, à l’issue de laquelle elle a été réélue présidente du conseil d’administration pour un mandat de trois ans.

Remerciant les membres de la ligue pour la confiance qu’ils lui ont renouvelée, elle a dévoilé les priorités pour son nouveau challenge, placé sous le renforcement de la sensibilisation et la collecte de fonds pour mieux éradiquer ce fléau au Sénégal.

« Nous allons incessamment lancer une campagne de collecte de fonds, mais surtout insister sur la sensibilisation des populations sur les nouveaux types de cancer qui prennent de l’ampleur chez des sujets jeunes’’, a indiqué le docteur Guénoune.

A cet effet, elle a invité les populations à éviter « les facteurs favorisants’’, notamment « le tabac et l’alcool’’.

Le docteur Fatma Guénoune a rappelé que le budget d’un milliard de francs CFA destiné à la lutte contre le cancer, ne concerne que la chimiothérapie.

Elle a aussi souhaité la construction de « centres oncologiques’’ dans toutes les régions du Sénégal, pour ainsi éviter aux malades de faire le déplacement jusqu’à Dakar.

« Le traitement du cancer s’avère coûteux’’, a-t-elle souligné, ajoutant tout de même qu’avec un accompagnement et une meilleure sensibilisation, « on peut assister à un taux de patients très faible d’ici 2025 pour ne pas dire éliminer le cancer.’’
SMD/ASG

Dans la même catégorie