APS TOURNÉE NATIONALE D’UN AN DE SHULA NDIAYE, À PARTIR DU 26 OCTOBRE APS DIX-SEPT NOUVELLES CONTAMINATIONS AU COVID-19 LINA Police Drill In Electoral ‘Do’s And Don’ts » As Commander Freeman Discourages Political Participation LINA NEC, UNDP Convene 2- Day Election Coverage Workshop For Over 50 Journalists LINA GSA Broh Dedicates Service To Liberia, Improves Executive Mansion Sanitary Condition LINA World Bank Group Donates Ambulance To Boost Grand Kru County’s Health Sector LINA Climate Change: EPA Calls For Collective, Urgent Efforts To Lessen Threats LINA Pres. Weah Appoints Judge For Nimba County Debt Court MAP La République de Guinée Équatoriale ouvre un consulat général à Dakhla MAP La République de Guinée-Bissau ouvre un consulat général à Dakhla

Les chefs de village de Gbéléban rappelés à leur devoir de neutralité en matière électorale


  9 Octobre      14        Politique (12165),

   

Odienné, 9 oct 2020 (AIP)- Le chef de village de Gbéléban, Youssoufou Traoré, a rappelé, jeudi 8 octobre 2020, à l’ensemble de ses homologues en fonction dans le département, leur devoir de neutralité, relativement aux joutes électorales de la présidentielle à venir.

Le chef Youssoufou Traoré, lors d’une rencontre de sensibilisation pour des élections apaisées, a ainsi mis en avant l’obligation qui incombe à ces chefs traditionnels, en tant qu’auxiliaires de l’administration, de recevoir les émissaires de tous les candidats retenus, dès lors qu’ils se présenteront à leur porte, quand sonnera l’heure de la campagne.

« Leurs différentes candidatures ont été validées par le conseil constitutionnel. Nul n’est au-dessus de la loi. A Gbéléban ou partout ailleurs dans le département nous devons recevoir ces candidats, les écouter quand ils viendront nous saluer », a-t-il fait comprendre.

Il a toutefois rappelé le caractère apolitique de la fonction de chef du village qui interdit à celui qui l’exerce de prendre part aux meeting politiques ou encore de donner des instructions de vote.

La rencontre des chefs villages de Gbéléban, élargie à l’ensemble des leaders communautaires, notamment de jeunesse et de femme, s’inscrivait dans le cadre de la tournée initiée par la Chambre nationale de rois et chefs traditionnels de (CNRCT) pour passer le message de la paix, en cette veille de la présidentielle.

Une initiative motivée selon la CNRCT par l’actualité politique qui, à l’en croire, laisse profiler à l’horizon des indices d’éventuelles violences lors de la présidentielle du 31 octobre. Il s’agit notamment de « porter à l’ensemble des populations le message de paix et le nécessaire engagement en faveur de l’apaisement.

« Le souci majeur en Côte d’Ivoire c’est la paix », a insisté le chef de Gbéléban, avant d’exhorter l’ensemble des communautés, les jeunes spécialement, à se montrer sourds aux appels à la haine et à la violence.

Le sous-préfet de Gbéléban, Théophile Coulibaly, représentant le préfet à la cérémonie, a également souligné la nécessité de préserver la paix avant, pendant et après les élections et qui impose d’éviter un quelconque empêchement de propagande de tel ou tel candidat ou de vote.

Dans la même catégorie