MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

Les comptables gabonais à l’école des spécificités des nouvelles dispositions ohada révisées


  4 Avril      66        Economie (23980), Finance (3780),

   

LIBREVILLE, 04 Avril 2018 – (AGP) – Un séminaire de formation, portant sur le nouveau référentiel comptable Ohana se tient, depuis le mardi 03 avril à Libreville, pour vulgariser l’acte uniforme relatif au droit comptable et à l’information financière (Audcif) et de renforcer les capacités des participants en la matière.

« Un certain nombre de pays ont procédé à une révision du système comptable que nous utilisons et pour donner les tenants et les aboutissants de cette reforme aux comptables des entreprises ; nous avons organisé un séminaire. Il s’agit pour nous de donner les éléments essentiels de la reforme, afin d’aider les entreprises à effectuer le passage de l’exercice 2017 à celui de l’année 2018. Ce d’autant que le nouveau système est déjà entré en vigueur », a expliqué Mathys Moukaram Addis, expert-comptable, diplômé Agrée Cemac n° EC .202.

Le nouveau référentiel,l entré en vigueur depuis janvier 2018, pour les comptes personnels des entités, est l’acte uniforme relatif au droit comptable et à l’information financière (Audcif), ayant succédé à l’Acte uniforme portant organisation et harmonisation des comptabilités.

Il s’agit d’un référentiel nouveau, qui répond aux attentes majeures des professionnels du chiffre et des acteurs économiques. En ce sens qu’il établit les normes comptables, le plan des comptes, les règles de tenues des comptes, de présentation des états financiers et de l’information financière, normes IFRS, consolidation et combinaison des comptes.

Désormais, l’Audcif constitue l’unique référentiel comptable en vigueur dans les pays membres. Il vise à adapter les règles comptables et financières des entreprises opérant dans l’espace OHADA aux évolutions de la normalisation comptable internationale, en respectant des spécificités économiques et juridiques de chaque État.

L’Audcif maintient un système minimal de trésorerie pour les petites entités économiques. Il reconnait encore la spécificité comptable des secteurs réglementés.

Il (Audcif) pose l’obligation, pour toute entité inscrite à une bourse des valeurs ou faisant appel public à l’épargne, de présenter des états financiers en normes internationales d’informations financières (IFRS).

L’Audcif prévoit enfin des mesures transitoires, afin d’assurer le passage vers le nouveau référentiel révisé, a repris l’expert-comptable.

ERAM/SM/FSS

Dans la même catégorie