ABP Institutions / Les prouesses de la huitième législature saluées ABP Institutions / 38 lois adoptées en 2020 par le parlement béninois ABP Education / Le gouvernement clarifie les dispositions en cours pour régulariser la situation des moniteurs dans les universités du Bénin AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Le document attribué au ministre de la santé sur la toile est une fake news (Gouvernement) ABP Justice / Lancement de l’atelier de validation du tableau de bord des indicateurs de justice pour mineurs au titre de l’année 2019 ABP Coopération / La rouverture de la frontière bénino-nigériane actée par l’animation du marché frontalier de Tchikandou ABP Gouvernance / Pré-validation du document de la politique communale de l’emploi local de Grand-Popo ACP Les relations bilatérales entre la RDC et la Grande Bretagne sont au beau fixe ACP Excellentia : 57 lauréats bénéficiaires de Bourse de la deuxième édition ACP Arrivée à Kinshasa d’un Envoyé spécial du gouvernement belge

Les décisions prises par le Maroc et les États-Unis sont le « moyen idoine » pour consolider la paix et la prospérité dans la région (David Fischer)


  6 Janvier      11        Arts & Cultures (1398), Société (27505),

   

Rabat, 06/01/2021 (MAP) – Les récentes décisions qu’ont prises le Maroc et les États-Unis sont le moyen idoine pour aller de l’avant vers la consolidation de la paix et la prospérité dans la région, a affirmé, mercredi à Rabat, l’ambassadeur des États-Unis à Rabat, David Fischer.

« Nous avons été clairs concernant notre conviction qu’il s’agit du moyen idoine pour aller de l’avant », a déclaré M. Fischer à la MAP, en référence à la récente décision des États-Unis de reconnaître la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara.

« Nous sommes très fiers des décisions que les États-Unis et le Maroc ont prises ensemble pour construire la paix et la prospérité dans la région », a-t-il dit à l’issue d’une rencontre avec le président de la la Fondation Nationale des Musées (FNM), Mehdi Qotbi.

L’ambassadeur US a fait savoir que les deux parties ont évoqué à cette occasion une panoplie de sujets en rapport avec la culture et l’art, ainsi que de la possibilité « d’une éventuelle exposition marocaine aux États-Unis et peut-être dans d’autres parties du monde ».

Cette exposition aura pour objectif de renforcer l’amitié entre les peuples marocain et américain à travers « une meilleure connaissance de notre histoire et du vivre-ensemble » qui a toujours marqué la société marocaine, a expliqué M. Qotbi.

« La culture est le meilleur moyen pour se comprendre et se connaître », a estimé le président de la FNM, ajoutant : « nous sommes en train de discuter pour que les Marocains puissent aussi connaitre davantage le grand peuple américain ».

Concernant la reconnaissance des États-Unis de la marocanité du Sahara, M. Qotbi a relevé que « tous les Marocains, sans exception, leur sont reconnaissants » suite à cette décision.

Par ailleurs, M. Qotbi a mis en avant la « diplomatie culturelle instaurée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI » pour consolider les relations du Royaume avec les pays du monde.
Le président de la FNM a, d’autre part, fait savoir que la Fondation s’apprête à ouvrir, dans les deux mois qui viennent, un musée de la musique à Meknès et la Villa Harris à Tanger. La FNM, a-t-il ajouté, est également à pied d’oeuvre pour l’établissement de musées dans les Provinces du sud du Maroc.

« La culture marocaine est unique dans le monde. Trouver les moyens de la présenter aux Américains est une source de fierté », s’est réjouie à son tour l’épouse de l’ambassadeur américain, Jennifer Fischer.

Dans la même catégorie