GNA HUAWEI introduces huge storage, stellar audio setup Y6s smartphone GNA NPP’s number one position is a step forward- Veep GNA ARB Apex Bank opens branch in Koforidua ANP Dr Abdallah Souleymane candidat investi par le parti ‘’Niger en Avant’’ candidat aux élections présidentielles 2020-2021. ANP Fin à Zinder de l’atelier de sensibilisation des Médias sur la participation politique des femmes ANGOP Covid-19: Angola regista 197 novas infecções GNA Eastern Regional NABCO trainees celebrate two years of working GNA I wish you die in prison-Judge to convict who defiled his two-year-old granddaughter GNA Cocoa Management System is an innovation for smooth implementation of Cocoa Farmers’ Pension Scheme -Veep AIP Côte d’Ivoire: COMMUNIQUE DU MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE

Les défis sécuritaires dans l’Est du pays au menu des échanges au gouvernorat du Nord-Kivu


  28 Septembre      5        Politique (12193), Securité (1661),

   

Kinshasa, 23 septembre 2020 (ACP).- Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a échangé lundi dans son cabinet de travail avec l’ambassadeur des États-Unis en République Démocratique du Congo (RDC), Mike Hammer, sur les défis sécuritaires dans l’Est du pays, a-t-on lu sur le compte twitter de l’ambassade des USA en RDC.

Les deux personnalités ont également, au cours de cet entretien, passé en revue le partenariat des Etats-Unis avec la RDC, voire son implication pour le retour de la paix au Nord-Kivu ainsi que le développement, qui passe par l’élimination des violences entretenues par les groupes armés.

L’ambassadeur des USA en RDC, Mike Hammer a précisé qu’il serait important de se rassurer sur les liens entre les forces armées de la République et les groupes armés qui sèment la terreur et désolation au sein de la population.

« L’on doit montrer que le pays a la souveraineté sur le territoire, les États-Unis voudraient aider dans ce processus, » a t-il indiqué.

Parlant de manifestations, Mike Hammer a souligné que « l’on doit respecter la liberté d’expression, les manifestants qui voudraient s’exprimer doivent le faire pacifiquement et aussi la police a la responsabilité de ne pas utiliser la violence », soutient Hammer

La situation des droits de l’homme doit être améliorée au sein des FARDC, a-t-il dit, avant de proposer que soit mis en place un système qui permet d’empêcher une coopération entre les FARDC et les groupes armés.

« Ça nous préoccupe toujours, et petit à petit l’on voit le progrès. Et les Etats-Unis aident les FARDC avec la construction de casernes, mais c’est très important que les FARDC ne puissent pas avoir des enfants soldats, et ne pas collaborer avec les groupes armés. Oui, il y a beaucoup des défis mais nous sommes optimistes et continuons avec la vision du Président Tshisekedi », a t-il conclu.

Dans la même catégorie