APS LE PRÉSIDENT ERDOGAN EST ARRIVÉ À DAKAR MAP Le Maroc a toujours été aux côtés de la RDC pour le respect de son intégrité territoriale (vice-président du Sénat congolais) MAP « Sénégal Numérique 2025 », un programme pour la création de 140.000 emplois MAP Sénégal : l’assemblée nationale adopte un nouveau code gazier GNA NGO to send teenage mothers to school GNA Compensate victims of Ayawaso West Election Violence-NDC GNA MP for Aburi supports girls education APS LE HAUT-COMMISSAIRE DE L’OMVS ÉLEVÉ AU RANG DE GRAND OFFICIER DE L’ORDRE NATIONAL DU MALI ACP Le ministre de la santé appelle la population à s’engager pour un Congo sans lèpre APS CASAMANCE : LES RECETTES DOUANIÈRES EN HAUSSE DE 450 MILLIONS DE FRANCS

LES DÉPUTÉS RAPPELLENT LA NÉCESSITÉ D’UN STATUT POUR LES ARTISTES


  8 Décembre      4        Arts & Cultures (849),

   

Dakar, 6 déc (APS) – Plusieurs députés intervenant lors de la plénière
de l’Assemblée nationale consacrée au vote du budget du ministère de
la Culture et de la Communication ont plaidé pour que les artistes
puissent disposer d’un statut pouvant leur permettre de sortir de la
précarité, surtout après la retraite.

« Il faut mettre en place un mécanisme de prise en charge des artistes,
des comédiens, des animateurs. On ne doit plus avoir à faire une quête
pour un artiste en 2019, c’est inadmissible », a indiqué la députée
Aida Mbodj.

Pour Rokhaya Diaw, un statut pour les artistes « peut permettre de
régulariser le secteur qui a beaucoup de problèmes ».

« Il faut aider les artistes pour avoir un statut afin de les sortir de
la précarité », a de son côté plaidé Moustapha Mbengue.

« Le travail sur le statut des artistes a pris du temps, il faut
l’avoir pour la protection des artistes », a renchéri le député Diankho
Sané.

Outre la question du statut des artistes, la prise en charge sociale
et sanitaire des artistes était également au menu des débats.

« Il faut avoir un système de prise en charge pour les artistes », a
ainsi plaidé le député Cheikh Tidiane Gadio notamment. Et l’ancien
ministre des Affaires étrangères de noter que de « grands salseros sont
morts dans la précarité ».

Selon la députée Marie Sow Ndiaye, « la section de Pikine de
l’association des artistes comédiens de la banlieue de Dakar souhaite
que le ministère de la culture vienne en aide aux personnes qui jouent
leur partition dans l’éclosion des talents ».

Dans ses réponses, le ministère de Culture et de la Communication,
Abdoulaye Diop, a précisé que les mutuelles de santé des artistes
avaient « déjà commencé et vont continuer pour toutes les catégories
d’artistes. Cela dénote de la solidarité de notre pays ».
S

Dans la même catégorie