NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Les diplomates optimistes sur l’aboutissement de l’accord avec le FMI


  7 Janvier      12        Coopération (4873), Economie (21994), Finance (3696),

   

Brazzaville, 07 jan (ACI) – La doyenne du corps diplomatique, l’ambassadeur de la République centrafricaine au Congo, Mme Charlotte Fayanga, a exprimé, le 5 janvier à Brazzaville, son optimisme à l’aboutissement de l’accord entre le Congo et le FMI.

«Nous gardons un réel espoir qu’un accord sera finalement trouvé en 2019, afin de permettre au Congo de retrouver un équilibre macroéconomique», a-t-elle dit au cours de la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an au Chef de l’Etat congolais, M. Denis Sassou-N’Guesso.

Par ailleurs, l’ambassadeur de la République centrafricaine a indiqué que cet accord avec le FMI et la Banque mondiale ne serait pas considéré comme une panacée, mais il faut y adjoindre une panoplie de mesures internes pour pouvoir atteindre les objectifs de développement que le Congo mérite.

Selon elle, les diplomates ont apprécié tous les efforts accomplis par le Président congolais pour la survie de la population au cour de l’année 2018, notamment la tenue du Forum national sur la retraite, du 14 au 16 décembre à Kintélé, banlieue nord de Brazzaville.

«Nous osons croire que la mise en œuvre des décisions issues de cette rencontre contribuera à l’amélioration des conditions de vie des personnes de 3 ème âge et permettra de mettre fin à la perception négative de la retraite», a souligné Mme Fayanga.

Au niveau sous régional, la doyenne du corps diplomatique accrédité au Congo a reconnu que M. Sassou-N’Guesso n’est jamais indifférent aux questions touchant à la paix et à la sécurité dans les Sous-Régions de l’Afrique centrale et Australe, et même ailleurs. «Nous vous savons constamment au chevet de la Libye, en tant que président du Comité de haut niveau de l’Union Africaine. La Centrafrique retient également votre haute attention, surtout avec le regain de violence observé en 2018», a souligné la doyenne du corps diplomatique.

Elle a aussi rappelé que l’apport de M. Sassou-N’Guesso, président de la CIRGL, et d’autres partenaires abouti à l’organisation et à la tenue des élections générales en RDC, en décembre dernier. «Nous avons particulièrement apprécié le message d’apaisement adressé à la classe politique, à la société civile et au peuple de la RDC par les Chef d’Etat de la CIRGL et de la SADC, réunis en décembre 2018 à Brazzaville», a-t-elle dit. (ACI)

Dans la même catégorie