AGP Boké : Le Consortium SMB-Winning paie plus de 2 milliards GNF pour indemniser les premiers impactés par la réalisation du chemin de fer Boké-Télemélé AGP Mamou: Vers la construction de 225 salles de classe pour les régions de Faranah et de Mamou. MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines Bulletin MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP L’intégration économique régionale au cœur de l’Africa CEO Forum 2019 à Kigali AGP La 14ème session ordinaire de la conférence des chefs d’état de la CEMAC : Le Gabon représenté par Julien Nkoghé Békalé LINA About 4,500 Cases On Dockets Of Magisterial Courts Under Clearing – Korkpor LINA Gov’t Employees Warned Against Undermining Policies, Programs LINA NPA Boss Refutes Reports Of Redundancy MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019

Les droits civiques et le leadership féminin au centre d’une formation des femmes à Abomey


  28 Septembre      24        LeaderShip Feminin (411),

   

Porto-Novo, 28 sept. 2018 (ABP) – Un séminaire de formation initié par l’union des femmes amazones pour la démocratie et le développement UFADD-ONG, avec l’appui de la fondation Hanns Seidel, sur les notions de citoyenneté, le leadership féminin, a réuni mercredi et jeudi à Abomey, une cinquantaine de femmes des groupements et coopératives.

L’objectif de cette formation, selon la coordinatrice de l’UFADD, Pulchérie Totin, est d’amener les femmes participantes à briser les chaines de l’ignorance, et participer pleinement au développement de leurs localités.

Pour y arriver, trois thèmes ont été développés à savoir, Les droits et devoirs du citoyen en démocratie, le rôle de la femme dans le processus de la décentralisation et le développement local et le pouvoir économique de la femme.

La particularité de ce séminaire de formation, est que l’UFADD a renoué cette fois avec la formation classique des autres membres des cinquante-cinq groupements qui la composent, et qui sont laissées pour compte depuis plusieurs années, dans le processus de vulgarisation de l’union.

C’est donc opérant le choix d’un niveau équitable de connaissances sur les notions civiques et le leadership féminin, que l’UFADD a organisé cette séance de formation en faveur de cette catégories de femmes, autrefois délaissées, au profit d’un autre groupe formé, appelé femmes agents vulgarisateurs (FAV), chargées d’animer le programme école de formation itinérante (EFI) dans les localités.

Aussi, la coordinatrice de l’UFADD, a insisté sur la nécessité pour ces femmes de s’acquitter des impôts et taxes qui leur incombent notamment dans les marchés, pour permettre aux décideurs politiques locaux, d’avoir les moyens de développement.

Au terme de cette séance, les femmes participantes ont pris l’engagement de restituer au sein de leurs groupements respectifs, les connaissances acquises au cours de cette formation.

Dans la même catégorie