GNA Fertilizer can be used for other nefarious activities – Police GNA Ghana’s petroleum revenue must be utilized judiciously – PIAC GNA KPMG Appoints New Senior Partner ATOP REMISE OFFICIELLE DES INFRASTRUCTURES MARCHANDES AU MARCHE PREFECTORAL D’ELAVAGNON ANP BEPC 2019 Maradi : 32.523 candidats se sont lancés pour les épreuves ANP Le Président de la République reçoit l’ancien Chef d’Etat béninois Soglo ANP Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement GNA NADMO disburses GH814,000.00 to support June 3rd disaster victims GNA Stratcomm launches 7th Edition of Ghana Garden and Flower Show GNA Tema Kwasea Dwaso traders appeal for more time

Les droits civiques et le leadership féminin au centre d’une formation des femmes à Abomey


  28 Septembre      34        LeaderShip Feminin (447),

   

Porto-Novo, 28 sept. 2018 (ABP) – Un séminaire de formation initié par l’union des femmes amazones pour la démocratie et le développement UFADD-ONG, avec l’appui de la fondation Hanns Seidel, sur les notions de citoyenneté, le leadership féminin, a réuni mercredi et jeudi à Abomey, une cinquantaine de femmes des groupements et coopératives.

L’objectif de cette formation, selon la coordinatrice de l’UFADD, Pulchérie Totin, est d’amener les femmes participantes à briser les chaines de l’ignorance, et participer pleinement au développement de leurs localités.

Pour y arriver, trois thèmes ont été développés à savoir, Les droits et devoirs du citoyen en démocratie, le rôle de la femme dans le processus de la décentralisation et le développement local et le pouvoir économique de la femme.

La particularité de ce séminaire de formation, est que l’UFADD a renoué cette fois avec la formation classique des autres membres des cinquante-cinq groupements qui la composent, et qui sont laissées pour compte depuis plusieurs années, dans le processus de vulgarisation de l’union.

C’est donc opérant le choix d’un niveau équitable de connaissances sur les notions civiques et le leadership féminin, que l’UFADD a organisé cette séance de formation en faveur de cette catégories de femmes, autrefois délaissées, au profit d’un autre groupe formé, appelé femmes agents vulgarisateurs (FAV), chargées d’animer le programme école de formation itinérante (EFI) dans les localités.

Aussi, la coordinatrice de l’UFADD, a insisté sur la nécessité pour ces femmes de s’acquitter des impôts et taxes qui leur incombent notamment dans les marchés, pour permettre aux décideurs politiques locaux, d’avoir les moyens de développement.

Au terme de cette séance, les femmes participantes ont pris l’engagement de restituer au sein de leurs groupements respectifs, les connaissances acquises au cours de cette formation.

Dans la même catégorie