AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Les nouveaux lotissements suspendus dans le département de Séguéla ANP Ouverture des frontières terrestres au Niger : Les transporteurs interurbains reprennent progressivement le trafic vers l’international ANP Séance de questions d’actualité au Parlement : Quatre membres du Gouvernement interpelés devant le parlement ANP Niger : 7 nouveaux membres de la haute cour de justice prêtent serment devant le parlement GNA ECOWAS pushes launch of single currency to 2027 GNA ADB holds customer appreciation get-together APS LIGUE DE SAINT-LOUIS : LES INTERNATIONAUX APPORTENT LEUR SOUTIEN À AMARA TRAORÉ APS TAMBACOUNDA : UNE SUBVENTION DE PRÈS DE 14 MILLIONS POUR LES COMITÉS DE DÉVELOPPEMENT DE QUARTIERS APS PREMIÈRE CÉRÉMONIE DE GRADUATION DE L’ÉCOLE MAARIF DE THIÈS APS LE PRÉSIDENT SALL FINIT SA TOURNÉE EN INAUGURANT UN DAARA ET UN RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE

Les Émirats arabes unis mettent en service la première centrale nucléaire du monde arabe


  1 Août      32        Monde (449), Photos (4345),

   

Abidjan, 1er août 2020 (AIP)- Les Émirats arabes unis ont annoncé samedi 1er août 2020, l’entrée en service de leur centrale nucléaire civile de Barakah, la première du monde arabe, dont la mise en service a été retardée à plusieurs reprises.

« Nous annonçons aujourd’hui que les Émirats arabes unis ont procédé, avec succès, à la mise en service du premier réacteur de la centrale de Barakah, la première du monde arabe », a tweeté le Premier ministre des Émirats et souverain de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rached al-Maktoum, selon la presse internationale.

« C’est un moment historique pour les Émirats dans leur objectif de fournir une nouvelle forme d’énergie propre à la nation », a indiqué pour sa part le représentant des Émirats auprès de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Hamad Alkaabi.

Le premier des quatre réacteurs devait être mis en service fin 2017. La date de démarrage a été reportée à plusieurs reprises pour remplir les conditions légales de sécurité, selon les responsables, .

La construction est effectuée par un consortium mené par l’Emirates Nuclear Energy Corporation et par l’entreprise sud-coréenne Korea Electric Power Corporation, pour un coût estimé à 24,4 milliards de dollars.

Dans la même catégorie