MAP Climat: Un nouveau programme d’incubation de startups AGP Siguiri/société : Un homme de 38 ans meurt dans l’éboulement d’une carrière à Kintinian AGP OCI/UNA : Signature d’un mémorandum de coopération conjointe entre CIMCT et l’UNA AGP OCI/UNA : Signature d’un mémorandum de coopération conjointe entre CIMCT et l’UNA AGP Boké/économie : Adoption d’un budget communal de plus de 15 milliards GNF ACP Participation féminine à la gouvernance locale : une préoccupation du CONAFED ACP Faida Mwangila assurée du soutien de ses paires lors de son mandat à l’Onu femmes ACP Nécessité de développer autour du secteur minier d’autres secteurs primaire et tertiaire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les parents d’élèves sollicités pour le respect de l’interdiction d’utilisation des téléphones portables à l’école ACP Les sociétés minières du Katanga bientôt desservies par la ligne électrique « Inga-Kolwezi »

Les enseignants du lycée des Jeunes filles de Séguéla instruits sur les droits des enfants


  26 Novembre      11        Education (4149), Société (27723),

   

Séguéla, 26 nov 2020 (AIP) – Le personnel enseignant du Lycée moderne des jeunes filles (LMJF) de Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou) a été instruit sur les droits des enfants au cours d’une présentation faite au sein dudit établissement scolaire, mercredi 25 novembre 2020, par le président régional du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Diomandé Kessé Edouard.

« Il a été question pour le CNDH de renforcer les capacités des professeurs sur la Convention internationale des droits de l’enfant, en abrégé CIDE, pour que ces droits ne soient pas violés par les éducateurs qu’ils sont », a justifié Diomandé Kessé Edouard pour qui les droits fondamentaux sont les droits à la vie, à l’éducation, à la santé, au logement et à la liberté d’expression.

La CIDE, encore appelée Convention relative aux droits de l’enfant, est un traité international adopté par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) le 20 novembre 1989, dans le but de reconnaître et de protéger les droits spécifiques des enfants. Élargissant aux enfants le concept de droits de l’Homme tel que prévu par la Déclaration universelle des droits de l’Homme, elle introduit le concept d’intérêt supérieur de l’enfant, principe général d’interprétation juridique relevant du droit international privé et consacrant le passage de l’enfant, d’objet de droit à sujet de droit.

« Cela a été une activité enrichissante dont nous menons déjà une bonne partie en EDHC (Education aux droits de l’Homme et à la citoyenneté, ndlr). Nous allons faire en sorte de ne jamais violer ces droits-ci », a déclaré le professeur d’allemand, Yao Charles, tout en souhaitant d’autres séances circonscrites aux droits et devoirs des apprenants.

Après les enseignants, les élèves bénéficieront d’une activité similaire, lundi 30 novembre 2020, et les parents d’élèves, en décembre.

Dans la même catégorie