AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Le candidat Aliali veut la victoire pour « recoudre » le tissu social à Toumodi AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’Ivoirien Kacou Boto Hervé nommé directeur-pays de l’EMSF AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Point de la situation de la COVID-19 au 2/03/2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le village d’Affalikro réceptionne les clés de son tout premier collège AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le REPPRELCI sensibilise des jeunes de Yopougon sur les fake news en période électorale AIP Côte d’Ivoire-AIP / La PNCI présente son projet du salon et des Awards de la presse numérique à l’AIP AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Les candidats invités à promouvoir la cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/Du matériel biomédical remis aux centres de santé de l’Indénié-Djuablin ANGOP ANGOLA RECEBE PRIMEIRAS VACINAS CONTRA A COVID-19 ANGOP ANGOLA: PR ANUNCIA REVISÃO DA CONSTITUIÇÃO

Les établissements secondaires de Zuénoula et de Gohitafla appelés à rouvrir lundi après deux mois de fermeture


  20 Février      13        Education (4442),

   

ABIDJAN, 20 fév 2021 (AIP)- Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a donné son accord pour la réouverture des établissements secondaires publics et privés de Zuénoula et de Gohitafla dès lundi 22 février 2021, après deux mois de fermeture.

Dans une note adressée jeudi 18 février 2021 au directeur régional de Bouaflé, dont l’AIP a reçu copie, la tutelle autorise la réouverture des établissements secondaires publics et privés de Zuénoula et de Gohitafla fermés depuis le 07 décembre 2020, après des dégâts matériels orchestrés par les élèves réclamant des congés anticipés.

Cet accord fait suite à une demande du premier responsable de l’éducation nationale dans la Marahoué, Ouattara Cina, sollicitant l’autorisation de réouvrir l’école, arguant que les parents d’élèves se sont effectivement acquittés des 3000 FCFA de cotisations, permettant non seulement la réhabilitation des bâtiments endommagés, mais surtout le toilettage complet des établissements.

Mais avant le ministère a instruit le directeur régional de tout mettre en œuvre pour que les retardataires s’acquittent des cotisations, afin d’éviter une certaine injustice qui aboutirait à d’autres troubles.

En outre, le ministère a recommandé à la direction régionale de continuer d’animer des séances de travail et de sensibilisation avec les acteurs de la communauté éducative de Zuénoula, sous la supervision du préfet.

L’objectif de ces réunions est de mettre définitivement un terme à toutes ces violences en milieu scolaire, souligne la note.

(AIP)

Dans la même catégorie