APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Les Etats de l’Afrique de l’Ouest doivent faire front commun dans la lutte contre le terrorisme (Président béninois)


   

Rabat, 18 jan. 2016 (MAP) – Les Etats de l’Afrique de l’Ouest doivent faire front commun dans la lutte contre le terrorisme, a souligné le Président du Bénin, Thomas Boni Yayi, qui a effectué lundi une visite au Burkina Faso.

M. Yayi est venu à Ouagadougou pour témoigner de la solidarité du Bénin et des pays d’Afrique de l’Ouest au Burkina après les attaques terroristes perpétrées vendredi dernier dans la capitale burkinabè et qui ont fait au moins 29 morts et une cinquantaine de blessés, indique un communiqué de la présidence du Faso.
‘’Je suis venu passer le message au nom de mes chers collègues de toute la sous-région. Vous n’êtes pas seuls, soyez-en rassurés’’, a déclaré le Président béninois.
Ce n’est pas le Burkina seul qui a été frappé, c’est toute la sous-région, a-t-il ajouté, faisant remarquer qu’avec les attaques au Mali et au Burkina, ‘’nous avons encore pris plus conscience’’.
Notant que les Etats doivent faire front commun dans cette lutte contre le terrorisme, le Président Boni Yayi a souligné que ‘’c’est ensemble que les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), et au-delà, ceux de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) doivent lutter contre ce fléau du terrorisme’’.
M. Yayi, qui s’est rendu sur les lieux des attentats sanglants de vendredi, en compagnie du président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, a affirmé que ‘’les dirigeants africains ne vont pas croiser les bras et laisser la route au terrorisme’’.

LA—BI.
SI.

MAP 182203 GMT jan 2016

Dans la même catégorie