APS LES COURS EN PRÉSENTIEL SUSPENDUS DANS LES UNIVERSITÉS POUR UNE SEMAINE AIP Législatives 2021: Le candidat RHDP félicite celui du PDCI-RDA à Daoukro AIP Législatives 2021: Le RHDP gagne trois sièges sur quatre à Aboisso et à Tiapoum ANP L’édition 2021 de la Journée Internationale de la Femme célébrée autour du « Leadership féminin dans un contexte de COVID-19 ANP Situation sociopolitique au Sénégal : La Commission de la CEDEAO appelle toutes les parties prenantes au calme et à la retenue ANP Violences post-électorales au Niger : La coalition « Bazoum 2021 » appelle à la préservation de la quiétude sociale APS LE COVID-19 DOIT AMENER A REPENSER LA PLACE DE LA FEMME, SELON UNE SPÉCIALISTE DU GENRE APS LA GENDARMERIE MET EN GARDE CONTRE LE PILLAGE DE SES CASERNES APS LES IBADOU RAHMANE LANCENT UN APPEL À LA RETENUE APS ALIOUNE BADARA CISSÉ À MACKY SALL : ‘’C’EST VOTRE VOIX QUE LE PEUPLE VEUT ENTENDRE’’

Les évêques de l’ASSEMPA saluent l’implication des services de l’État dans la lutte contre Ebola et la covid-19


  11 Février      13        Santé (9593), Société (29542),

   

Kinshasa, 11 février 2021 (ACP).- Les évêques membres de l’Assemblée épiscopale provinciale de Mbandaka (ASSEMPA) ont salué l’implication des services de l’Etat et de certains partenaires nationaux et internationaux dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola et la COVID-19, dans un message intitulé « Ombres et lumières » (Vous êtes la lumière du monde (MT5,14), remis mercredi à l’ACP.
Dans ce message qui reprend les analyses de la situation globale de leur province ecclésiastique contenues dans le rapport d’une réunion statutaire ordinaire tenue en janvier 2021 au centre diocésain Iyonda à Mbandaka, ils ont souligné que cette implication est une assurance pour la population.
Tout en soulignant la volonté des acteurs politiques et de la Société civile à chercher des solutions à la crise politique qui sévit dans la province ecclésiastique, ils ont salué la vigilance citoyenne et la détermination de la population et surtout des jeunes consciencieux exigeant la bonne gouvernance dans différentes provinces administratives.
Ces évêques ont également rassuré de leur soutien à la mesure de gratuité de l’enseignement de base ayant permis la scolarisation d’un grand nombre d’enfants, la mécanisation et la paie de quelques nouvelles unités et la régularisation de ceux qui étaient autrefois mécanisés mais non payés.
Ils ont aussi apprécié l’initiative de certaines coordinations des Ecoles conventionnées catholiques ayant organisé des cours supplémentaires suite au confinement, avant de saluer quelques interventions des forces de l’ordre dans la traque des inciviques.
L’ASSEMPA déplore l’absence des entreprises
Les évêques membres de l’ASSEMPA ont déploré l’absence des entreprises sur l’ensemble de la province ecclésiastique de Mbandaka ainsi que l’exploitation illégale et anarchique des forêts avec généralement le non respect des cahiers des charges de la part des exploitants.
Ils ont fait remarquer la présence massive des refugiés centrafricains causant une explosion démographique dans la partie Nord Ubangi avec comme conséquences la sous alimentation, le risque des maladies et l’insécurité…
Ils ont dénoncé la pratique généralisée surtout celle initiée par certaines autorités politiques nationales et provinciales qualifiée de « retrocommission ou opération retour ».
Les autorités compétentes appelées à s’impliquer pour la réhabilitation des infrastructures
Les évêques membres de l’Assemblée épiscopale provinciale de Mbandaka (ASSEMPA) ont, dans ce même message, exhorté les autorités provinciales et nationales à déployer tous les moyens possibles pour réhabiliter les infrastructures routières afin de désenclaver les populations et permettre ainsi la circulation des personnes et des biens.
Ils ont également conseillé à la population à rester vigilante et à respecter les mesures barrières instituées par le ministre de la Santé et le Gouvernement central face aux menaces de la deuxième vague de la COVID-19.
Sur le plan sécuritaire, ils ont recommandé aux autorités compétentes de prendre toutes les dispositions nécessaires pour garantir de façon plus responsable, la sécurité des personnes et de leurs biens dans la province ecclésiastique et à punir les auteurs des actes de banditisme, tout en demandant aux acteurs politiques à s’engager à collaborer pour l’intérêt supérieur de la population.
Concernant l’éducation, les évêques ont exhorté le pouvoir organisateur et régulateur à respecter leurs engagements vis-à-vis de l’Eglise en matière de paie des enseignants, des nominations et de gestion des structures scolaires et sanitaires, avant d’inviter les enseignants et le personnel engagés dans l’éducation de la jeunesse à assurer une formation de qualité pour préparer un bel avenir à la nation.
Quant aux fidèles et surtout aux acteurs de l’éducation, ils leurs ont demandé de bannir la pratique « usurière » ou « banque Lambert » qui baisse dangereusement le niveau de vie des populations. A ce propos, ils ont appelé les enseignants, les prêtres et tous les ecclésiastiques à combattre cette pratique de manière systématique et à promouvoir l’instauration des caisses de solidarité pouvant permettre le préfinancement des salaires ou la pratique de micro crédit.

Dans la même catégorie