AIP Un comité de veille et de suivi de la cohésion sociale installé à Ouangolodougou AIP Les parents d’élèves de Daloa exhortés à s’engager contre les congés anticipés AIP Festibo 8: Adama Adepoju et Rita Légré animent la nuit du conte à Bouna AIP Remise des clés de deux blocs sanitaires réhabilités au lycée jeunes filles de Bingerville AIP Elèves et patrons des écoles privées de Daloa sensibilisés à l’adoption de l’assurance responsabilité civile scolaire AIP Noël 2020 : 250 enfants reçoivent des cadeaux du club « Les Leo » à Daloa AIP La Côte d’Ivoire réitère sa disponibilité pour la mise en œuvre effective de la ZLECAF AIP Le RHDP d’Attécoubé Rive droite remercie ses militants pour la victoire du Président Ouattara AIP Fin de formation pour 75 mécaniciens automobiles du CFP de Bondoukou AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 5/12/2020 »

Les experts congolais obtiennent le retrait de l’armée zambienne de la RDC


  1 Août      24        Militaire (320),

   

Kinshasa, 01 août 2020 (ACP).- Une délégation d’experts interministériels congolais a obtenu, après des âpres négociations, le retrait des troupes zambiennes des localités de Lubamba et Kalubamba, le long des frontières des deux pays, entre les lacs Tanganyika et Moero, au sud-est de la RDC, a déclaré, vendredi à la presse, le chef de la délégation, Georges Mbala, directeur chef de service chargé de l’Afriqueet du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères.
Il a indiqué, à sa descente d’avion à l’aéroport de N’djili, en provenance de Lubumbashi, capitale provinciale du Haut-Katanga, que le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi pouvait choisir l’option militaire, mais il avait privilégié les voies pacifique et diplomatique, alors que l’armée zambienne avait occupé ce territoire de 3000 habitants pendant 4 mois, faisant fuir la population.
A l’heure actuelle, a-t-il poursuivi, les troupes zambiennes qui avaient déjà renforcé les positions en armes et en effectifs, ont déjà amorcé le processus de retrait, lequel devait se terminer depuis jeudi
dernier, selon le délai de 7 jours exigé par la SADC.
Pour le chef de la délégation, des dispositions ont été prises pour que les services de défense et de sécurité puissent vérifier sur le terrain l’effectivité de ce retrait, au terme de la mission d’experts interministériels.
Actuellement, a-t-il indiqué, les experts, sous la médiation de la SADC (Communauté de développement des pays de l’Afrique australe), ont déjà commencé les travaux de délimitation des frontières entre les deux pays.
La voie diplomatique privilégiée par la RDC malgré ses atouts militaires
Il est à préciser que pour concrétiser les voies pacifique et diplomatique du Président de la République et du gouvernement, la RDC a dû contacter la SADC qui avait été mise à contribution pour faire la médiation dans ce différend  frontalier qui l’opposait à la Zambie.
Pour cette fin, a précisé M. Georges Mbala, plusieurs travaux préparatoires avaient eu lieu et une équipe d’experts était descendue sur le terrain pendant plus de 2 semaines, afin de concrétiser la vision pacifique du Président Tshisekedi.   
La mission était d’abord réalisée au niveau des leaders politiques qui étaient descendus sur le terrain pour vérifier les faits, ensuite les experts techniques étaient chargés de délimiter les frontières.
Selon le chef de la délégation, d’autres revendications territoriales de la Zambie ont été signalées sur les localités congolaises de Musosa et de Lundjinda, dans le territoire de Pweto, côté congolais. Ces revendications seront vérifiées par une équipe d’experts mixte sur le terrain.

L’équipe d’experts partie de Kinshasa, pour ce conflit frontalier entre la RDC et la Zambie partageant plus de 2000 km de frontières terrestres, était composée des experts des ministères des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Intérieur, de la Commission permanente des frontières ainsi que du Mécanisme de suivi, précise-t-on.

Dans la même catégorie