MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Les experts du comité technique spécialisé sur les affaires juridiques de l’UA en réunion à Lomé


   

Lomé,  1er sept 20156 -(ATOP) – Les experts du Comité Technique Spécialisé (CTS) sur la justice et les affaires juridiques de l’Union Africaine (UA) ont ouvert le jeudi 1er septembre, les travaux de leur session annuelle à Lomé.
A l’ordre du jour de la présente session qui se tient du 1er au 6 septembre, figure en première place l’examen du projet de la Charte africaine sur la sûreté, la sécurité maritimes et le développement encore appelée « Charte de Lomé ».
Outre le projet de Charte, les experts examineront six autres documents. Il s’agit du projet de statut du mécanisme africain de coopération policière (AFRIPOL), du projet d’amendement de la constitution de la Commission africaine de l’aviation civile, du projet de la loi-type de l’Union Africaine pour la mise en œuvre de la convention de l’UA sur la protection et l’assistance aux personnes déplacées internes en Afrique.
Parmi les six documents à examiner, on note également le projet de règlement intérieur du CTS sur le genre et les femmes, le projet de règlement intérieur du CTS sur le commerce, l’industrie et les minéraux et le projet de règlement intérieur du CTS sur l’agriculture, le développement rural, l’eau et l’environnement, autant d’instrument juridiques de nature à permettre de relever les nombreux défis auxquels est confronté l’Afrique.
Pour le directeur de cabinet du ministère de la Justice, Egbétonyo Kossivi, il revient aux experts, la charge du peaufinage des divers instruments juridiques inscrits à l’agenda de cette réunion avant leur adoption par la session ministérielle prévue les 8 et 9 septembre.
Le président du CTS, Tchantchouang Charles et la conseillère juridique adjointe, Constacia Gaspar ont indiqué qu’en réalité, les enjeux à élaborer, à faire signer et à ratifier un instrument sur les questions de sécurité et de sûreté sont pressants tant les actes de piraterie, de terrorisme sont nombreux et s’égrènent tels les mallons d’un chapelet. « Il y a urgence à trouver un cadre normatif qui fédère toutes les énergies en Afrique et coordonne les différentes actions pour combattre ces fléaux. Cette session représente une réponse apportée à la lutte contre des calamités du temps moderne », ont-ils conclu. ATOP/TD/CA

Dans la même catégorie