MAP Affaire des soldats ivoiriens détenus au Mali: la mission de la CEDEAO rencontre le président de la transition APS UCAD : LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE REPORTÉE AU 10 OCTOBRE APS UN HOMMAGE DE KIM JONG-UN À SADIO MANÉ ? NON, IL S’AGIT D’UNE VIDÉO DÉTOURNÉE ANP Restructuration de la commission de la CEDEAO : Les députés communautaires édifiés sur les prérogatives du parlement de la communauté dans ce contexte ANP Des progrès enregistrés dans la réalisation des cibles annuelles des livrables ‘’, rapport de suivi semestriel de l’action gouvernementale ANP Vers la refonte du régime des retraites des fonctionnaires au Niger ANP Echange à Niamey entre le président Mohamed Bazoum et la vice- administratrice chargée des Politiques et Programmes à l’USAID GNA Government ready to diversify tourism programmes to boost earnings-Minister GNA National Muslim Conference to pool resources to develop communities GNA Ghana needs 11bn cedis to fight terrorist attacks – Kan Dapaah

Les FARDC annoncent « des opérations militaires musculées » contre la coalition terroriste MFRD à Minembwe


  12 Juillet      109        Militaire (486), Politique (20834),

   

Kinshasa, 12 juillet 2021(ACP).-Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) annoncent, dans un communiqué parvenu lundi à l’ACP, des « opérations militaires musculées » contre la coalition terroriste baptisée «  Mouvement Fédéral pour la Révolution et la Démocratie »(MFRD), regroupant les groupes armés locaux MAKANIKA, TWIGWANEHO, GUMINO et ANDROID opérant à Minembwe, dans le territoire de Fizi, province du Sud-Kivu.

Le 10 et le 11 juillet 2021, signale-t-on dans ce communiqué, ces hors-la-loi regroupés en deux fronts, ont tenté, sans succès, d’investir l’État-major de la 12ème Brigade de Réaction Rapide des FARDC et le centre de la Cité de Minembwe, « dans le but de libérer M. RUTEBUKA, un des leurs arrêté dernièrement pour trafic d’armes et munitions ».

Ces mouvements armés qui mènent des attaques ciblées contre les positions des FARDC, assassinent, tuent ses éléments avant de voler leurs armes et munitions et de s’attaquer aux paisibles citoyens, sont soutenus par RED TABARA et FNL, des forces négatives d’origine burundaise, renseigne-t-on.

Les FARDC qui déplorent des cas de récidive, en dépit de ses efforts pour dissuader ces « brebis égarées », prennent à témoin la communauté internationale et promettent de conduire leurs opérations programmées « dans le strict respect des droits de l’homme, du droit international humanitaire et des règles d’engagement ».

Dans la même catégorie