MAP Eliminatoires Mondial Costa Rica (Dames/U20): le match Bénin-Maroc interrompu en raison des intempéries ANP Présidentielle de février 2021 au Niger : Mahamane Ousmane réclame toujours la victoire. GNA Shai-Osudoku Assembly inaugurates classroom project AIP L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale AIP Emmanuel Ahoutou prend fonction à la tête du Comité de privatisation AIP Le Trésor booste sa stratégie de mobilisation des recettes non fiscales AGP Guinée/Santé : Les regroupements et manifestations de masse autorisés à partir du lundi 27 septembre 2021 (ANSS) AGP Mamou-Coopération: Les nouvelles autorités de Mamou et celles de Kabala, ouvrent officiellement la frontière Guinéo-Sierra Leonaise AGP Guinée : La sage-femme Marie Condé revient sur les grandes lignes de la concertation de l’ONSFMG avec le CNRD GNA MTN donates GHC 100,000.00 to Otumfuo Education Fund

Les FARDC annoncent « des opérations militaires musculées » contre la coalition terroriste MFRD à Minembwe


  12 Juillet      40        Militaire (445), Politique (18623),

   

Kinshasa, 12 juillet 2021(ACP).-Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) annoncent, dans un communiqué parvenu lundi à l’ACP, des « opérations militaires musculées » contre la coalition terroriste baptisée «  Mouvement Fédéral pour la Révolution et la Démocratie »(MFRD), regroupant les groupes armés locaux MAKANIKA, TWIGWANEHO, GUMINO et ANDROID opérant à Minembwe, dans le territoire de Fizi, province du Sud-Kivu.

Le 10 et le 11 juillet 2021, signale-t-on dans ce communiqué, ces hors-la-loi regroupés en deux fronts, ont tenté, sans succès, d’investir l’État-major de la 12ème Brigade de Réaction Rapide des FARDC et le centre de la Cité de Minembwe, « dans le but de libérer M. RUTEBUKA, un des leurs arrêté dernièrement pour trafic d’armes et munitions ».

Ces mouvements armés qui mènent des attaques ciblées contre les positions des FARDC, assassinent, tuent ses éléments avant de voler leurs armes et munitions et de s’attaquer aux paisibles citoyens, sont soutenus par RED TABARA et FNL, des forces négatives d’origine burundaise, renseigne-t-on.

Les FARDC qui déplorent des cas de récidive, en dépit de ses efforts pour dissuader ces « brebis égarées », prennent à témoin la communauté internationale et promettent de conduire leurs opérations programmées « dans le strict respect des droits de l’homme, du droit international humanitaire et des règles d’engagement ».

Dans la même catégorie