GNA Parliament set to vet President’s nominees GNA COVID-19: Ghana records more than 600 daily infections AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Deux tonnes de ciment et un million pour soutenir la construction de deux mosquées à Tengrela AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre KKB attendu dimanche dans le village du président Laurent Gbagbo APS UNE ASSOCIATION FRANÇAISE OFFRE DU MATÉRIEL MÉDICAL À L’HÔPITAL RÉGIONAL DE THIÈS APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : AUGUSTIN SENGHOR DIT SE PRÉSENTER EN CANDIDAT FAVORI APS DES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ NOUÉS À DIOURBEL POUR OFFRIR DES EMPLOIS À 308 JEUNES APS LE SIÈGE DE LA ZONE A DE L’UFOA SERA DÉLOCALISÉ À DAKAR AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement de la deuxième dose de la vitamine A et de déparasitant à Gbéléban AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le premier préfet du département de Bonon présenté à la population

Les femmes centrafricaines marchent pour la paix


  11 Décembre      26        Société (27649),

   

Bangui, 10 Déc. (ACAP) – Les organisations féminines de la Société Civile ont organisé jeudi 10 décembre 2020 à Bangui, une marche pour la paix en prélude des prochaines élections législatives et présidentielles en République Centrafricaine.

Cette marche s’inscrit dans le cadre des manifestations relatives aux 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et de la célébration de la journée internationale des droits de l’Homme.

La présidente fondatrice de l’ONG Organisation des Mamans centrafricaines pour le développement (OMCD), Jeannette Santili, a indiqué que cette marche est un cri de cœur de toutes les femmes de la République Centrafricaine.

« La femme qui était le poumon de l’économie est devenue vulnérable par des crises qu’a connues notre pays, à cela s’ajoute la pandémie du COVID-19 », a soutenu Mme. Santili.

Elle a révélé que, la politique est un débat d’idée, devant permettre aux hommes politiques de discuter de leur problème d’une manière démocratique et surtout dans une période très sensible où les Centrafricains se dirigent vers les élections générales.

Quant à Mme. Catherine Samba-Panza, ancienne Présidente de transition de la République Centrafricaine, elle a encouragé les femmes leaders qui ont eu l’initiative d’organiser ladite marche pour la paix.

Selon elle, compte tenu de la sensibilité de la période, les droits des femmes qui sont souvent bafoués pendant la période électorale, doivent être respectés par les autorités du pays.

Il convient de rappeler que cette marche a mobilisé des milliers des femmes et leaders des organisations féminines de Bangui, Bimbo, Bégoua y compris celles qui sont membres des partis politiques et les candidats aux élections législatives et présidentielles.

Dans la même catégorie