ANP L’état d’urgence prorogé dans deux départements de la région de Tillaberi (Ouest) ANP ‘’Les non affiliés’’ consacrés comme une 3ème catégorie des partis AGP CAN 2019 : les 24 équipes qualifiées désormais connues AGP Clôture du Programme National de la Réintégration Socioéconomique (PNRSE) AGP Journée mondiale du rein: « Les maladies rénales sont des maladies silencieuses » dixit Pr Alpha Oumar Salla Bah ANP Niger : Révocation de trois maires pour ‘’ irrégularités’’ dans la gestion AIP Côte d’Ivoire/ Le Comité de direction de la PABRA s’imprègne du fonctionnement du CNRA AIP Côte d’Ivoire/ Les femmes du mouvement Synergie ADO célébrées AIP Côte d’Ivoire/ Des leaders communautaires de Prikro sensibilisés sur la prévention de la fièvre de Lassa MAP 2è session de la Commission mixte Maroc-Libéria : Signature de plusieurs accords de coopération

RDC: Les femmes de Kisangani sensibilisées sur leur participation au processus électoral


Kinshasa, 08 mai 2015 (ACP) – L’ ONG « Forum des femmes pour la mise en œuvre de la résolution 1325 de l’Onu » a organisé jeudi à l’intention des femmes de Kisangani, dans la Province Orientale, une journée de réflexion axée sur la participation politique de celles-ci au processus électoral, a appris vendredi l’ACP.

Cette rencontre qui a bénéficié de l’appui du Bureau genre de la Mission de l’Organisation des nations unies pour la stabilisation en RDcongo (MONUSCO) de cette entité a permis aux femmes issues des partis politiques et de la société civile de se doter des stratégies à mettre en place pour améliorer leur participation aux échéances électorales et corriger les échecs enregistrés antérieurement.

M. Sylvain Masudi, officier au bureau conjoint des droits de l’homme à la MONUSCO a, dans sa communication se rapportant aux normes nationales et internationales sur l’implication des femmes à l’exercice politique , édifié l’assistance sur la logique de la déclaration universelle des droits de l’homme stipulant que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité́ et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité́ ».

De ce fait, a-t-il poursuivi, il n’ya pas de clivage entre les hommes. Autant l’homme peut participer directement ou indirectement à la gestion de la chose publique, autant les normes reconnaissent également à la femme d’être partie prenante dans cette action.

Lors de leur échange, signale-t-on, le problème fondamental soulevé par les participantes a été d’ordre financier, les femmes estimant que la précarité les empêche de mieux vendre leur image auprès des électeurs et de payer la caution exigée.

Plusieurs recommandations ont été formulées par les femmes à l’issue de cette journée, notamment l’organisation des actions de plaidoyer auprès des institutions compétentes pour la révision à la baisse des frais liés à la certification des dossiers des candidats et la mise en place des stratégies pour la mobilisation de ressources financières en faveur des femmes candidates aux élections.

La campagne de sensibilisation porte à porte pour la promotion des candidates femmes et le plaidoyer auprès des organes de presse locaux pour faciliter l’accès des femmes aux médias ont également fait partie desdites recommandations.

La Commission Électorale Indépendante(CEI) avait réceptionné lors des élections de 2006, quarante-trois (43) candidatures féminines contre deux cent trente-six (236) candidatures masculines pour la Ville de Kisangani et aucune d’entre elles n’a été élue, rappelle-t-on.

Mat/Ndom.

Dans la même catégorie