ANP L’état d’urgence prorogé dans deux départements de la région de Tillaberi (Ouest) ANP ‘’Les non affiliés’’ consacrés comme une 3ème catégorie des partis AGP CAN 2019 : les 24 équipes qualifiées désormais connues AGP Clôture du Programme National de la Réintégration Socioéconomique (PNRSE) AGP Journée mondiale du rein: « Les maladies rénales sont des maladies silencieuses » dixit Pr Alpha Oumar Salla Bah ANP Niger : Révocation de trois maires pour ‘’ irrégularités’’ dans la gestion AIP Côte d’Ivoire/ Le Comité de direction de la PABRA s’imprègne du fonctionnement du CNRA AIP Côte d’Ivoire/ Les femmes du mouvement Synergie ADO célébrées AIP Côte d’Ivoire/ Des leaders communautaires de Prikro sensibilisés sur la prévention de la fièvre de Lassa MAP 2è session de la Commission mixte Maroc-Libéria : Signature de plusieurs accords de coopération

Niger: Les femmes du ministère de la Communication se penchent sur la culture de la paix


Niamey, 12 mai 2015 (ANP) – En prélude à la commémoration de la journée du 13 mai, fête nationale de la femme, les femmes du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions, ont organisé, mardi, une conférence de presse en vue de célébrer la 24 ème édition de cette journée.

Le thème retenu pour l’édition de cette année est : « Culture de la paix au Niger, quelle contribution pour la femme communicatrice ?», un thème qui cadre parfaitement avec l’actualité dans notre pays, en proie aux attaques des terroristes Boko Haram dans son extrême Est.

En prononçant quelques mots introductifs à cette conférence, le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M. Yahouza Sadissou n’a d’ailleurs pas manqué de relever toute l’importance de ce thème. « La femme est un don de Dieu, sans elle, que serait le monde ? », s’est-il demandé.

Cette conférence de presse a été animée par deux conférencières, en l’occurrence Mme Mariama Keita, ancienne présidente du Conseil Supérieur de la Communication et Mme Garba Maïmouna.

La première s’est exclusivement appesantie sur la contribution que peut apporter la femme dans la résolution des conflits. « En tant que mères, sœurs, épouses, les femmes sont les premières victimes des conflits » a-t-elle soutenu, ajoutant toutefois, que cette position de la femme fait d’elle une excellente conseillère dans l’apaisement des conflits.

Aussi, a-t-elle indiqué que les femmes peuvent se regrouper pour amener les hommes à les associer à la gestion de la cité.

Pour ce qui est de la seconde conférencière, Mme Garba Maïmouna, elle s‘est penchée sur les instruments juridiques dont la résolution onusienne 31-25 et les résolutions connexes. Une résolution adoptée le 31 octobre 2000 par les Nations Unies suite à des situations de guerre qui ont émaillé le monde de 1990 à 2000.

Madame Garba Maïmouna a mis l’accent sur les résolutions connexes qui complètent la 31-25 qui repose sur la pleine participation des femmes dans la recherche de la paix, la prévention, la gestion des conflits et la consolidation de la paix.

Les débats qui s’en sont suivis ont été enrichissants, au regard de l’intérêt que les participants ont trouvé à travers le thème exposé.

En marge de cette conférence de presse, les femmes du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions se sont rendues dans les locaux du Complexe d’Enseignement Privé AL Yataama, un orphelinat situé au quartier Garbado, pour une remise d’un don symbolique de la somme de 200.000 FCFA aux pensionnaires de ce centre. Cet orphelinat héberge 115 orphelins de toutes les régions du pays et qui fonctionne exclusivement grâce à des dons, et legs que les bonnes volontés musulmanes mettent à sa disposition.

En recevant cette somme symbolique, le secrétaire général de l’ONG n’a pu cacher son émotion, remerciant ces femmes dont la contribution est « inestimable ». Une action qui doit faire tâche d’huile chez d’autres donateurs, pour le bon fonctionnement de ce centre.

AT/DMM.

Dans la même catégorie