INFORPRESS Santo Antão: Dois artistas plásticos santantonenses numa exposição conjunta em Espanha INFORPRESS São Vicente: Jovem emigrante doa equipamentos desportivos e informáticos avaliados em 60 mil dólares MAP Afrique du Sud: L’ANC améliore sa popularité à l’approche des élections générales (sondage) MAP Semaine africaine du climat: appel à un dialogue entre les gouvernements et les collectivités locales pour lutter contre le changement climatique MAP Casablanca: Rencontre internationale sur le rôle des Sukuk dans le développement de l’Afrique NAN UNN sets record of electricity generation with organic waste NAN NASS Polls: 16 candidates file petitions at Oyo election tribunal NAN 14 Chinese companies worth $3.7 bn operate in Ebonyi — Umahi INFORPRESS Praia acolhe reunião do comité ministerial de gestão e experts do projecto corredor Praia-Dakar-Abidjan INFORPRESS Comissão Especializada do Parlamento inteira-se da universalidade do acesso ao pré-escolar junto à DNE

Les femmes invitées à revoir l’utilisation des financements (PCA association)


   

Dakar, 11 mars (APS) – Le président du Conseil d’administration de la Fédération « Pencum Ndakaru », Djibril Ndour a souligné, samedi soir à Dalifort (banlieue de Dakar), la nécessité de « réfléchir » sur l’utilisation des financements octroyés aux associations de femmes pour leur éviter « les gaspillages inutiles » lors des certaines cérémonies familiales.

« Des fonds sont disponibles dans des ministères comme celui de la Femme et nos femmes pourront bénéficier des financements publics (…), mais il faudrait qu’on réfléchisse sur l’utilisation de ces financements par les femmes qui dépensent des fortunes lors des cérémonies familiales » a-t-il indiqué.

M. Ndour s’exprimait lors d’une mobilisation sociale de sa fédération dans le cadre de la journée mondiale de la femme célébrée le 8 mars dernier.

« Il a été aussi constaté que malgré tous les fonds investis par l’Etat du Sénégal au profit des femmes, la pauvreté est toujours plus visible plus chez elles que chez les hommes. Cette féminisation de la pauvreté est très accentuée dans nos communautés » a-t-il ajouté.

Selon M. Ndour, « Pencum Ndakaru » qui revendique 6623 membres compte porter ce chiffre à 10.000 à l’horizon 2020.

SG/PON

Dans la même catégorie