ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

Les femmes ivoiriennes en réflexion à Abidjan sur la démarche consensuelle à adopter pour gagner la parité du genre


  26 Mai      36        LeaderShip Feminin (365), Société (46289),

   

Rabat, 26/05/2016 (MAP) – Un aréopage de femmes ivoiriennes s’est réuni, mercredi à Abidjan, pour mener la réflexion sur l’harmonisation des stratégies de plaidoyer auprès des partis politiques et des décideurs et examiner la démarche consensuelle à adopter pour gagner le pari d’au moins 30 pc des postes électifs et de décisions.

Ce sont quelque 200 femmes issues des partis politiques, de la société civile, des confessions religieuses, des autorités administratives et politiques, du milieu académique, des médias et du secteur privé qui ont pris part à cet atelier visant en définitif à pousser vers l’adoption d’une loi prescrivant la participation d’au moins 30 pc de femmes aux instances de prises de décisions.

‘’Le combat que nous menons est celui du relèvement du très faible taux de représentativité des femmes de Côte d’Ivoire et non celui d’un parti politique’’, a déclaré, à cette occasion, Mme Euphrasie Yao Koussi, ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant.

Et de poursuivre qu’au sein des différentes formations politiques, ‘’nous avons nos idéaux que nous défendons, mais actuellement, il s’agit de la +Femme+ plus précisément de la Femme ivoirienne’’.

Elle a, dans ce cadre, plaidé en faveur de l’harmonisation des actions des femmes ivoiriennes, tout en oeuvrant en synergie, et éviter les actions individuelles souvent même contraires, opposées à la dynamique impulsée par son département visant à favoriser la pleine participation des femmes dans la conduite des affaires de l’Etat.

Les statistiques font état d’une faible représentativité des femmes en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’un taux de 9,2 pc au parlement, 11,33 pc aux conseils municipaux et 14,97 pc aux conseils régionaux, ce qui confère à la Côte d’Ivoire la 121è place, sur 190, à l’échelle mondiale, et la 43è sur le plan africain (sur 54).

Dans la même catégorie