NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Les fonctionnaires de Séguéla instruits sur l’action récursoire


  22 Novembre      54        Economie (21994), Finance (3696), Photos (20298),

   

Abidjan, 22 nov (AIP) – Les fonctionnaires et agents de l’Etat en service à Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou) ont été instruits mardi, à la préfecture, sur l’action récursoire qui, au dire du chef du bureau de l’Agence judiciaire du Trésor (AJT) à Daloa, Balet Charles, permettra de faire face à « l’hémorragie financière » induite par les fautes de certains agents.

« Cette situation ne peut plus perdurer. (…) C’est le caractère exagéré qui interpelle les consciences. Il n’est plus possible pour l’administration, au vu des obligations qui sont les siennes aujourd’hui, de laisser perdurer ce genre de choses », a prévenu M. Balet qui a révélé que pour l’exercice 2016-2017, l’Etat a été condamné ou a conclu des accords à hauteur de 4 071 069 680 francs CFA pour les dédommagements.

D’où la nécessité de l’action récursoire qui est la possibilité pour l’administration de se tourner vers un fonctionnaire ou un agent de l’Etat de par la faute de qui elle a été amenée à payer pour un préjudice, afin de se faire rembourser.

Les cas d’ouverture de l’action récursoire sont la faute personnelle de l’agent commise dans le cadre du service et la faute commise hors du service avec un moyen mis à la disposition de l’agent par l’Etat, note-t-on.

« Il s’agit bel et bien d’une épée de Damoclès. Ne nous le cachons pas », a tenu à préciser le chef du bureau de l’AJT de Daloa, tout en appelant chacun à  »prendre conscience de ses responsabilités ».

« Il faut que la saignée s’arrête, surtout que celui qui a de tout temps payé, estime qu’il ne peut plus le faire gratuitement », a, pour sa part, fait savoir le préfet du département de Kani, Boka Kouassi Vincent, aux directeurs et chefs de services représentant les 1234 fonctionnaires et agents de l’Etat en service dans le Worodougou.

Après l’étape de Séguéla qui est la première dans la sphère de compétence de l’AJT à Daloa, ce sont les agents des villes de Bouaflé, Gagnoa, San Pedro et Daloa qui seront sensibilisés sur l’action récursoire avant sa mise en application effective dans les prochains mois.

kkp/akn/fmo

Dans la même catégorie