ABP Bientôt un nouveau code pétrolier pour règlementer le secteur pétrolier au Bénin ABP 36,5 milliards F Cfa pour la protection de la côte à l’Est de Cotonou et la viabilisation du site de construction logements sociaux à Abomey-Calavi ABP Signature à Malanville d’un accord de partenariat entre la FNEN-DADDO et l’ASPEB sur la transhumance transfrontalière. AIB Acquittement  de Laurent Gbagbo et procès du putsch manqué, en vedettes dans la presse burkinabè Inforpress Inforpress e Instituto Camões rubricam protocolo de cooperação para aprimoramento e capacitação profissional da agência Infropress Restauração da Capela Gótica da Igreja de Nossa Senhora do Rosário arranca em Fevereiro e será concluída em Dezembro de 2019 Inforpress Futebol: Fabrício Duarte apita jogo de apuramento da Taça das Confederações AGP Le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence Inforpress Fogo: Segunda fase de reabilitação do Complexo Educativo Eduardo Gomes Miranda inaugurada na sexta-feira AIB Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

Les Ghanéens préfèrent le mobile money aux services bancaires traditionnels (Banque centrale)


  20 Juin      43        Economie (21983), Finance (3696),

   

Rabat, 20/06/2018 (MAP), Les Ghanéens préfèrent le mobile money aux services bancaires traditionnels, malgré la légère augmentation du taux de bancarisation en 2017, selon la banque centrale du Ghana (BoG).

En 2017, près de 23,9 millions de comptes mobile money ont été enregistrés, alors que seuls 12,5 millions de comptes bancaires ont été créés, relève la BoG dans son rapport 2017 sur la surveillance des systèmes de paiement.

Le nombre de comptes de mobile money a atteint 23,9 millions en 2017, contre 19,7 millions en 2016, soit une progression de 21,34%, souligne le rapport, notant que 12,5 millions de comptes bancaires ont été créés en 2017 contre 11,7 millions en 2016.

Selon la même source, les clients utilisant les services de banque en ligne étaient près de 937.000 en 2017 contre 963.000 en 2016, soit une baisse de 2,65%.

Les transferts de fonds d’un réseau mobile à un autre ont connu une croissance constante de la valeur et du volume des transactions depuis le lancement de l’interopérabilité de l’argent mobile.

Au cours du premier mois d’opération, l’interopérabilité de l’argent mobile a enregistré un total de 136.469 transferts, d’une valeur d’environ 12,45 millions cedis (près de 2,6 millions de dollars), selon les données des systèmes interbancaires de paiement et de règlement du Ghana (GhIPSS).

Le Ghana a lancé, en mai dernier, l’interopérabilité des systèmes d’argent mobile, une opération menée sous la supervision de la Banque du Ghana et de sa filiale dédiée à la facilitation de l’argent électronique, le Ghana Interbank Payments and Settlements Systems.

Le système permet aux Ghanéens d’envoyer des fonds d’un réseau d’opérateur d’argent mobile vers un autre de façon transparente.

L’opération va permettre un transfert sans heurt des fonds des comptes bancaires vers le portefeuille d’argent mobile et vers les cartes e-zwich (nom de marque du système national de paiement Switch et Smart Card du Ghana).

Dans la même catégorie