ABP Institutions / Les prouesses de la huitième législature saluées ABP Institutions / 38 lois adoptées en 2020 par le parlement béninois ABP Education / Le gouvernement clarifie les dispositions en cours pour régulariser la situation des moniteurs dans les universités du Bénin AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Le document attribué au ministre de la santé sur la toile est une fake news (Gouvernement) ABP Justice / Lancement de l’atelier de validation du tableau de bord des indicateurs de justice pour mineurs au titre de l’année 2019 ABP Coopération / La rouverture de la frontière bénino-nigériane actée par l’animation du marché frontalier de Tchikandou ABP Gouvernance / Pré-validation du document de la politique communale de l’emploi local de Grand-Popo ACP Les relations bilatérales entre la RDC et la Grande Bretagne sont au beau fixe ACP Excellentia : 57 lauréats bénéficiaires de Bourse de la deuxième édition ACP Arrivée à Kinshasa d’un Envoyé spécial du gouvernement belge

LES GOUVERNEMENTS INVITÉS À ’’FAIRE PLUS’’ POUR PROTÉGER LES FEMMES


  11 Décembre      10        Société (27505),

   

Dakar, 11 dèc (APS) – L’ONG Article 19 Afrique de l’Ouest invite les gouvernements à faire plus pour protéger les femmes alors que s’achève la campagne ’’orangez le monde’’ consacrée à 16 jours d’activisme pour ’’mettre fin à la violence faite aux femmes’’.

’’Les femmes continuent de subir différentes formes de violence, notamment psychologique, sexuelle et physique, qui peuvent même entraîner la mort’’, déplore Article 19 dans un communiqué rendu public à l’occasion de la Journée des droits de l’homme célébrée, jeudi.

’’Une étude du Programme des Nations Unies pour le Développement a montré que près de 90 % des personnes ont des préjugés sur les femmes’’, ajoute la même source, soulignant que ’’cette année dans certains pays, la violence à l’égard des femmes a considérablement augmenté avec la pandémie de coronavirus’’.

Selon Fatou Jagne Senghore, Directrice Régionale de Artcle 19 Sénégal/Afrique de l’Ouest, ’’les chiffres sont alarmants. Les femmes continuent de subir des violences verbales, physiques, sexuelles et psychologiques.

’’Il est triste qu’au 10 décembre 2020, qui marque la fin des 16 jours d’activisme contre la violence sexiste, il faille encore dire aux gouvernements qu’ils doivent agir et créer des espaces adéquats pour que les femmes et les filles puissent obtenir une protection et s’exprimer’’, a t-elle déploré.

Dans la même catégorie