MAP Maroc-Burundi : Signature d’une convention de partenariat entre les CHU de Rabat et de Kamenge AGP Gabon : Sosthène Nguema-Nguema appelle à l’unité des militants de l’Union nationale à Oyem AGP Gabon : L’affaire Brice Laccruche Alihanga renvoyée devant le tribunal correctionnel AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Education: des avancées notables enregistrées depuis 2011 AIP Côte d’Ivoire-AIP/PSI lance la série télévisée «l’influence du blé» AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Groupe NSIA rachète des filiales de Sanlam en Afrique de l’Ouest et Centrale ANG SaúdePública/Técnicos de saúde do Hospital Militar prestam serviço minimo ao Hospital Nacional Simão Mendes ANG SaúdePública/Directores de serviço do HNSM pedem dimissão em bloco ANG Greve na Saúde/ Governo ameça levar à justiça técnicos de saúde em greve “por tempo ideterminado” ANG ONU/Guterres pede cooperação porque mundo nunca enfrentou tantas ameaças

Les journalistes de l’ACP appelés à améliorer leur rendement pour la promotion de l’agence


  23 Juillet      19        Médias (1869),

   

Kinshasa, 23 juillet 2021 (ACP).- Le président du Conseil d’administration (PCA) de l’Agence Congolaise de Presse (ACP), Nicole Dimbambu Bwanga, a appelé vendredi les journalistes accrédités dans les ministères à améliorer leur rendement en vue d’assurer une large couverture médiatique des activités au sein de ces ministères et par voie de conséquence, faire la promotion de l’agence.

« Le journaliste doit bien rendre son information car le travail bien fait participe au rayonnement du pays et permet de faire valoir l’accrédité ainsi que l’agence », a souligné Mme la PCA dans une adresse aux journalistes, au cours d’une réunion qu’il a présidée dans son cabinet de travail.

«  Il ne faut pas être complexé.  Lorsque vous vous démarquez dans votre travail, on vous cherchera.  Allez et cherchez à rencontrer le ministre ainsi que toutes les sources d’information au nom de l’ACP », a-t-elle indiqué, avant de s’appesantir sur le rôle d’une agence de presse dans un pays.
Elle a exhorté les journalistes à bien maîtriser leurs secteurs d’accréditation et à couvrir non seulement les activités au sein du cabinet politique mais aussi dans les services sous tutelle.

«  Un journaliste va à la recherche de l’information et n’attend pas seulement qu’on l’invite ou qu’on lui envoie des informations via un groupe WhatsApp. Il est appelé à chercher les informations dans les services liés à son secteur », a renchérit Mme le PCA de l’ACP, tout en les invitant à lutter pour mériter leur place , dans le respect  des règles de l’étique et de la déontologie.

« Car c’est un challenge  qui permet aussi de faire la  promotion de l’ACP », a-t-elle conclu.

L’ACP a été créée en 1960, par un décret du 12 août du premier Premier ministre Patrice Emery Lumumba, en reprenant les activités et les installations de l’agence de presse coloniale belge, l’agence Belga, à la suite de l’indépendance du Congo.

Après la zaïrianisation, en 1971, ce média public est devenu Agence zaïroise de presse (AZAP) et est redevenue agence Congolaise de presse (ACP) avec l’avènement de L’AFDL. Comme toutes les agences de presse, elle constitue une source essentielle de nouvelles d’actualité diffusées par les médias écrits ou audiovisuels et l’immense majorité des informations fournies par les télévisions, radios, journaux et sites Internet proviennent de l’ACP. Elle fournit aux usagers de façon régulière et sans interruption, des informations exactes, impartiales et dignes de confiance.

Il sied de rappeler que le ministre de la Communication et des médias, Patrick Muyaya Katembwe, a promis, lors de sa première visite qu’il a effectuée le 1er juin 2021 à l’ACP, a fait savoir que la modernisation des médias publics, dont l’ACP, est son cheval de bataille.

Dans la même catégorie