AIP Le gouvernement annonce le recrutement dérogatoire des personnes en situation de handicap pour 2021 AIP Les premiers bénéficiaires du projet de financement de motos-taxis à Korhogo reçoivent leurs engins AIP Les contrôleurs financiers en formation sur l’opérationnalisation de leur déploiement auprès des collectivités décentralisées à Grand-Bassam AIP Le gouvernement autorise la construction d’un siège de 13,5 milliards pour la BNI AIP Plaidoyer pour davantage d’implication des femmes dans la gestion des finances publiques AIP Présidence de la CAF: Le gouvernement ivoirien compte accentuer la diplomatie pour favoriser l’élection de Jacques Anoma AIP Des paysans s’engagent dans la protection des forêts classées à Oumé AIP Mlle Koffi Affoué Emma, candidate aux législatives à Djébonoua AIP L’hôpital Saint Jean-Baptiste de N’Douci élargit son offre de soins aux patients AIP Le Conseil régional de la Nawa attribue huit marchés publics à des entreprises

LES JOURNALISTES DE L’ESPACE FORMES SUR LE BUREAU D’INFORMATION DE CREDIT


  9 Décembre      32        Economie (10829),

   

Lomé, 9 déc. (ATOP) – La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) a organisé le mercredi 9 décembre, par visioconférence, une session de formation à l’intention des journalistes des principaux organes de presse de l’Union, sur le Bureau d’information de crédit (BIC).
Cette session de formation s’inscrit dans le cadre de « la mise en œuvre du programme de sensibilisation du grand public sur les BIC au sein de l’Union ». L’objectif est d’informer les médias sur l’outil qu’est le BIC et les principaux résultats de la campagne de sensibilisation sur le BIC, lancé le 8 décembre puis de solliciter leur accompagnement pour toucher une grande masse de la population cible du Togo.
A travers cette rencontre en ligne, il s’agit également de renforcer les capacités des participants sur les principaux éléments du cadre réglementaire régissant le système de partage de données sur le crédit au sein de l’Union, notamment les droits et devoirs des agents économiques en la matière, ainsi que sur l’utilisation des rapports de solvabilité.

Les différents intervenants, notamment Madani Touré, Adamou Sambare, Oscar Madeddu et Gaëlle Thisse ont entretenu la centaine de journalistes en ligne sur le BIC et la campagne de sensibilisation. Il ressort des communications que le BIC est « une base de données sophistiquée gérée par une entreprise de haute technologie dont l’activité est régulée par une loi et contrôlée par un régulateur (BCEAO pour l’UEMOA) et des organes d’audits externes ».

La mise en place de ce bureau d’après les orateurs est motivée par la faiblesse persistante du taux de financement de l’économie, l’asymétrie d’information entre emprunteurs et banque, identifiée comme contrainte majeure à l’accès au crédit, le taux élevé de dégradation du portefeuille, les limites des registres publics en matière de partage de l’information sur le crédit et la faible note des pays de l’UMOA sur le critère « étendue de l’information sur le crédit dans le Doing Business », se traduisant par un climat d’affaire peu attractif.

Les avantages du BIC pour l’économie nationale sont, entre autres, l’expansion de l’activité économique, à travers l’accès à moindre coût au crédit des agents ; le renforcement de l’efficacité de la supervision de l’activité de crédit ; le renforcement de la réputation des Etats sur le plan international  et le renforcement de l’activité des Etats.

L’entreprise sélectionnée par la BCEAO et agréée pour mettre en place et exploiter le premier Bureau régional privé d’information sur le crédit dans la zone UMOA est « Créditinfo West Africa ». Sa vision est de « participer activement à l’amélioration de la stabilité du système financier et stimuler l’investissement et l’inclusion financière, afin de créer un environnement de confiance dans lequel les banques et établissements de crédits peuvent fournir les services nécessaires à tous les emprunteurs, les particuliers et entreprises de toutes tailles ».

La campagne de sensibilisation à travers les huit pays de l’Union est axée sur plusieurs stratégies, notamment une campagne réseaux sociaux, des graphiques réseaux sociaux, des influenceurs, la formations des médias, l’organisation des interviews et des articles de grands publics.
M. Madani Touré a invité les journalistes à être des ambassadeurs du BIC et à relayer l’information pour atteindre le maximum des populations.

Dans la même catégorie