AIP Les cadres du Hambol saluent les actions de développement du Président Ouattara AIP Lancement à Abidjan de la 2e édition du mouvement des coiffeuses ambassadrices en santé mentale en Afrique AIP Kinshasa va abriter les Jeux de la Francophonie 2023 Inforpress São Vicente: Liga do Carnaval e grupos oficiais mudam horário do desfile para 18:30 Inforpress Porto Novo: Posto de turismo promove a ilha de Santo Antão nesta época alta do turismo Inforpress Primeira-dama defende revitalização de todo o negócio à volta do pano de terra ANP Assemblée nationale : Une délégation du groupe d’Amitié parlementaire Türkiye- Niger reçue par le 1er vice-président de l’institution ANP Niger : Ouverture à Niamey d’un Forum National sur l’organisation du Hadjj et de la Oumra APS Le Collectif des associations islamiques appelle à ‘’l’esprit de dépassement ‘’ MAP Kenya: l’expérience marocaine dans la lutte contre le crime organisé mise en avant devant l’Association des procureurs africains

Les juristes d’entreprise annoncent des journées de promotion de leur métier à Abidjan


  5 Décembre      20        Economie (17160), Entreprises (501), justice (181),

   

Abidjan, 04 déc 2022 (AIP)- L’Association ivoirienne des juristes d’entreprise (AIJE) annonce la première édition des journées de promotion de leur métier, les 14 et 15 décembres, à la Maison du Patronat, au Plateau autour du thème, « juriste d’entreprise augmenté / 2.0 ».

L’information a été livrée par la présidente de l’association, Evelyne Ahono, lors d’une conférence de presse animée, dimanche 04 décembre 2022, au Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody, en compagnie de trois autres membres de son bureau.

Selon Mme Ahono, le but de ces journées est de réunir dans un même creuset, les principaux acteurs et partenaires de l’écosystème du droit et de l’entreprise ainsi que les institutionnels pour échanger sur les thématiques liées à l’évolution du métier de juristes d’entreprises et aux enjeux majeurs de développement, offrir aux participants un cadre d’échanges entre professionnels du droit, échanger avec les acteurs de l’écosystème numérique, environnementales, finance digitale et enfin mutualiser les compétences et/ou innovations initiées par les associations devancières.

Comme grandes articulations de l’évènement, il y aura une conférence inaugurale qui regroupera les experts en droit (professeurs, juges, avocats,  conseil juridique en droit, dirigeants d’entreprises, etc) et une présentation du référentiel de compétences du juriste augmenté, une innovation en vigueur en Europe et dont les juristes ivoiriens devraient s’approprier.

L’AIJE prévoit aussi des panels pour échanger sur des thématiques majeures sur les différents défis auxquels fait face aujourd’hui le monde en pleine évolution, en pleine mutation. Des panels sur les défis technologiques et les défis environnementaux mais aussi des sessions spécifiques sur la digitalisation et un focus sur le positionnement du juriste d’entreprise, la valeur ajoutée qu’il doit apporter à sa structure. Un diner-gala clôturera les festivités de cette premier édition desdites journées.

Evelyne Ahono invite tous les acteurs du métier du droit à saisir cette opportunité de connaître ce métier en venant massivement participer à ces journées qui seront placées sous le parrainage du Garde des sceaux, ministère de la Justice et des Droits de l’homme, et la présidence de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI).

« Juristes d’entreprises, ces journées sont le vôtres. Venez massivement participer à ces échanges sur les défis auxquels nous faisons face dans l’exercice de notre métier de juristes d’entreprise. C’est ensemble qu’on pourra permettre la revalorisation du métier parce que notre objectif, c’est le positionnement du juriste, c’est la reconnaissance du statut du métier de juriste d’entreprise dans le concert de métier de droit en Côte d’Ivoire », a-t-elle invité.

L’AIJE a été créée en mars 2016 et déclarée en mai de la même année. Elle a pour objectif de promouvoir le métier de juriste d’entreprise. Spécifiquement, il s’agit de faire connaître ce métier, créer un cadre de renforcement des compétences des membres, établir des passerelles avec les autres métiers de droit, établir des partenariats avec des universités pour permettre l’adéquation entre la formation, les compétences et les métiers.

Dans la même catégorie