MAP La CEA-ONU accueille la 6eme réunion virtuelle de l’ONU sur la gestion mondiale de l’information géospatiale pour l’Afrique MAP Ouverture de la 210ème session du Conseil Exécutif de l’Unesco avec la participation du Maroc MAP Le Maroc soutient la candidature d’Audrey Azoulay pour un second mandat à la tête de l’Unesco AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Conseil du Café-Cacao et Ghana Cocoa Board suspendent « toute collaboration » avec l’association des chocolatiers américains ANP Elections générales 2020-2021 : L’ordre de passage des partis politiques dans les medias est désormais connu ACI Congo : Adoption d’une feuille de route pour l’accélération de l’opérationnalisation du Fonds Bleu ACI Congo : 13 milliards de Fcfa mobilisés pour lutter contre les érosions à Nkayi et à Owando ANG Nova nova orgânica do Governo que introduz a figura de vice-primeiro-ministro ANG Cooperação/Administrador da empresa CETIS encontra-se em Bissau por uma visita de trabalho de dois dias. ANG Ensino/Conaiguib exige início das aulas na Universidade Amílcar Cabral e Liceu Atadamum

Les locaux de la préfecture de Bangolo vandalisés par un groupe d’individus


  4 Novembre      9        Société (25532),

   

Bangolo, 04 nov 2020 (AIP) – Des individus non identifiés se sont attaqués, dans la matinée de mercredi 4 novembre 2004, aux locaux de la préfecture, pendant que des agents de bureaux de vote ayant servi lors de l’élection présidentielle remplissaient des documents administratifs liés à leur travail.

«On ne sait pas pourquoi, mais ils sont arrivés en groupe et ont ramassé tous les papiers pour aller les brûler dehors», a expliqué une garde de la préfecture, Botti Lou Félicité.

Selon un des manifestants, Zouhou Delmas, cette action est  »une protestation contre la mascarade qui s’est faite pendant l’élection présidentielle dans le département de Bangolo ».

Cette manifestation a créé une panique au sein de la population avec la fermeture des magasins et la débandade au grand marché de la ville.

Le préfet du département, Chérif Brahima, a convoqué une réunion d’urgence avec les forces de l’ordre et les leaders d’opinion de la ville pour leur expliquer la situation et inviter la population à la retenue.

A la mi-journée, le calme était revenu et les activités avaient progressivement repris leur cours.

(AIP)

Dans la même catégorie