MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin d’informations économiques africaines MAP Le Sénégal et la BAD signent deux accords de financement MAP Le président malien sera présent au sommet Russie-Afrique prévu en juillet à Sotchi (ministre des AE) APS Malèye Diagne « a tous les atouts pour réussir avec son nouveau club », le Riga FC APS Samba Ndiobène Ka rassuré par les travaux du Promoviles à Rufisque APS Promovilles: lancement des travaux de deux voies pour désenclaver Tivaouane Peulh-Niaga APS Cinq joueurs sénégalais dans le onze-type du CHAN AIP Coupe du monde des clubs 2023: Al Hilal (Arabie Saoudite) s’impose devant Flamengo (Brésil) (1-0)

Les Matinales de la LONACI scrutent « la cybersécurité dans un contexte d’économie numérique »


  11 Novembre      37        sécurité (276), Technologie (781),

   

Abidjan, 11 nov 2022 (AIP) – La 4e édition de « Les Matinales LONACI online », organisée vendredi 11 novembre 2022 au Mövenpick Hôtel Abidjan Plateau, a réuni autour de la modératrice Rayana Assi, trois experts qui ont partagé avec le public, des conseils et stratégies sur « La cybersécurité dans un contexte d’économie numérique ».

Hyacinthe K. Kaho de la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), Gbalet Jules Beugré de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) et Siaka Joseph Coulibaly de la start-up AfrikLabTech, ont situé les enjeux de la cybersécurité dans un monde où « on ne peut rien faire sans Internet », selon M. Gbalet.

Sur l’importance de la sensibilisation à la cybersécurité, les invités de la plateforme d’échanges sur les thématiques du digital ont évoqué les techniques de leurs entreprises respectives pour contrer les risques numériques, en priorisant la confiance.

Ils conseillent aux usagers d’éviter de cliquer sur tous les liens; de se garder d’installer sur le téléphone ou l’ordinateur, des logiciels inconnus; de ne pas télécharger toutes sortes d’application. Aux entreprises, ils recommandent de sensibiliser sur la cybersécurité; de diversifier les éléments qui concourent à la cybersécurité y compris le recours à l’intelligence artificielle.

« Autant nos pays ont des armées qui sont censées nous défendre en cas d’attaque (…), l’organisation de la sécurité est pareille », a résumé M. Gbalet. Et de citer l’Etat ivoirien qui a pris des lois sur les transactions numériques, sur la protection des données à caractère personnel, sans oublier la création d’organes des régulation du secteur ainsi que le dispositif de surveillance du flux Internet.

Quant aux opérateurs qui diffusent sur Internet, ils ont obligation de sécuriser les flux (filtrage) à travers un dispositif technique. Les usagers, eux, doivent également user de vigilance en suivant les conseils sus mentionnés.

M. Kaho a relevé qu’en 2021 en Côte d’Ivoire, la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) a traité quelque 5 000 plaintes. Dans le monde, ce fléau a causé un manque à gagner de 6 000 milliards USD. Une situation exacerbée par la crise de COVID-19 qui a entraîné l’essor de la numérisation, a renchéri M. Coulibaly, notant que l’Afrique a signalé 28 millions de cyberattaques.

Aussi, les panélistes préconisent-ils que la Côte d’Ivoire mette l’accent sur la souveraineté numérique. Une préoccupation d’ailleurs prise en compte dans la Stratégie nationale du numérique adoptée le 26 septembre par le Gouvernement.

Faisant un lien entre la cybersécurité et l’économie, ils appellent à la vigilance. « La cyber-économie est une réalité. On ne fait plus nos courses comme avant… On n’a plus le choix, on doit vivre avec, développer des réflexes, développer de nouveaux comportements pour pouvoir survivre dans le cyberespace, ne pas aller dans les espaces inconnus mais sécurisés », a conclu M. Gbalet.

Dans la même catégorie