AIP Présidentielle 2020 : début du dépouillement à Man AIP Présidentielle 2020: des incidents signalés dans le département de Kounahiri AIP Présidentielle 2020: Des urnes vandalisées et des bureaux de vote fermés dans des villages de Bonon AIP Présidentielle 2020: Kafana Koné salue la discipline des électeurs dans les bureaux de vote à Yopougon AGP Eliminatoires CAN 2021 : calendrier des 3e et 4e journées de qualifications AGP Mamou-Société: Arrestation d’un présumé auteur du meurtre de 2 enfants à Sobéya dans Dounet APS MARIE KHÉMESSE NGOM NDIAYE SALUE LES RÉSULTATS DANS LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME AGP Labé-crise postélectorale : Hausse considérable du prix des denrées alimentaires ANGOP Covid-19: Angola regista 416 recuperados e 247 novos casos APS « IL N’Y A PAS EU D’ÉLECTION », SELON PASCAL AFFI NGUESSAN

Les médecins de Gagnoa expriment leurs préoccupations face aux difficultés d’accès aux congés


  16 Octobre      9        Société (24326),

   

Gagnoa, 16 oct 2020 (AIP)- Les médecins de Gagnoa, ont exprimé, leurs préoccupations au directeur régional de la Fonction publique, N’Goran Ohué Olivier, face aux difficultés rencontrés pour l’accès aux déplacements et congés annuels, jeudi 15 octobre 2020, à la faveur de la rentrée syndicale du Syndicat national des cadres supérieurs de la santé de Côte d’Ivoire (SYNACASS-CI), section Gagnoa.

Au sortir de la rencontre d’échange tenue à la salle de conférence du CHR de Gagnoa, Dr Aké Kouassi, secrétaire section SYNACASS-CI Gagnoa, a dit regretter que les cadres supérieurs de la santé n’arrivent pas toujours à bénéficier de leurs congés annuels quand ils le veulent.

Selon lui, en temps que fonctionnaire, il est important que l’on puisse revenir sur des fondamentaux en matières juridiques et règlementaires, surtout face à la réforme de la santé qui est en cours. Les médecins souhaitent déjà s’approprier les textes existants, avant la mise en œuvre des nouvelles règles et réglementation au niveau du ministère de la Santé, a-t-il révélé.

« C’est certes un droit, c’est vrai, mais au vu du faible effectif et surtout de la particularité de votre travail, l’autorité est obligé de tenir compte de plusieurs paramètres », a répondu le directeur régional de la Fonction publique du Gôh, N‘Goran Olivier, accompagné de son collègue de la région de la Nawa, Kouassi N’Dri Léon.

Tous les deux ont exhorté les médecins à entretenir avec les chefs d’établissements sanitaires, des rapports qui permettent de toujours trouver des dates de congés et de déplacements convenables pour le bien de tous et du service.

Les charges de travail, les emplois du temps de travail, les déplacements, les congés, sont les questions soulevées et auxquelles ont apporté des éclaircissements, les deux directeurs régionaux.

(AIP)

Dans la même catégorie