Inforpress IEFP anuncia maior programa de estágios profissionais empresariais realizado em Cabo Verde MAP L’association des Marocains lauréats du Sénégal organise une caravane médicale, fin avril dans le sud du pays Inforpress Santo Antão: Questões burocráticas atrasam projecto de água e saneamento lançado só em Junho Angop CAN2019: Angola among the 24 qualified teams ANGOP Ex-CEO of Angolan Sovereign Fund released from jail Inforpress Governo quer fazer de Santo Antão “ilha pioneira” e líder em turismo responsável – vice-primeiro-ministro MAP Le numérique permet à l’Afrique de progresser dans des domaines à forte croissance et rentabilité (M. Hilale) Inforpress Cidade da Praia acolhe esta terça-feira e por três dias II Fórum Africano de Saúde AIP Côte d’Ivoire/Le président de la MURENO affiche sa volonté d’éliminer la pauvreté et la faim à Noé AIP « Les Sofas du RHDP » de l’Indénié-Djuablin se préparent en vue des batailles électorales de 2020

Les meilleures étudiantes de droit primées à Bouaké


   

Abidjan, 17 juin 2017 (AIP) – Les trois premières meilleures étudiantes de l’UFR des sciences juridiques de l’université Alassane Ouattara ont été primées, vendredi, à Bouaké, par le Programme pour le renforcement et la modernisation du système judiciaire en Côte d’Ivoire (Projustice).

Lors d’une journée carrières initiée pour la deuxième fois par cette UFR en collaboration avec Projustice, Mesdemoiselles Traoré N’Na Fatoumata, Kouamé Ahou Marthe et Soro Kafffo Marie-Josée Christelle, toutes en Master 2, respectivement première, deuxième et troisième meilleures étudiantes, ont reçu leurs lots des mains de la directrice de l’école de la magistrature, du vice-président de l’université Michèle Kodo et de la première présidente du tribunal de première instance.

Le chef du projet Projustice, Daniel Dobrovoljec, a indiqué que la récompense des meilleures étudiantes vise à susciter davantage l’attrait des jeunes filles pour les professions judiciaires afin d’accroitre la présence des femmes dans les professions judiciaires et en particulier dans la magistrature ivoirienne qui compte à ce jour environ 27% de femmes.

«Beaucoup reste à faire pour qu’on arrive à une parité du genre», a-t-il souligné. Puis justifiant sa présence à l’université, M. Dobrovoljec a indiqué que la promotion des différentes carrières juridiques et judiciaires pourrait contribuer à la réalisation de cet objectif.

Le vice-président, le professeur Michel Kodo, a remercié le projet Projustice pour son appui à l’université Alassane Ouattara dans la promotion de l’excellence et l’opportunité qui est offerte aux étudiants de prendre contact avec les acteurs des professions judiciaires à travers cette journée carrières.

nbf/fmo

Dans la même catégorie