APS LES ACTEURS POLITIQUES DANS L’OBLIGATION DE DISCUTER DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES (DIOUF SARR) APS LA COMMUNE DE SANDIARA, UN BON ÉLÈVE DE « MARKETING TERRITORIAL », SELON OUMAR GUÈYE APS PACASEN : UNE ALLOCATION DE 149 MILLIONS CFA PRÉVUES POUR LES SIX COMMUNES BÉNÉFICIAIRES DE FATICK AGP Assassinat-Rouen/ Le Président Alpha Condé adresse ses condoléances à la famille Barry et au Peuple de Guinée suite à l’assassinat du docteur Mamoudou Barry AGP Kaloum-Inondations : Des sociétés sur l’occupation des canaux d’évacuation des eaux AGP Labé-Société : Des élus et agents de sante apprennent l’enregistrement des naissances APS EROSION CÔTIÈRE ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES : L’UE OFFRE 3,280 MILLIARDS DE FRANCS CFA AU SÉNÉGAL APS ACTE 3, PHASE 2 : LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE THIÈS FORMULENT LEURS ATTENTES APS LUTTE CONTRE LE TERRORISME : CHEIKH TIDIANE GADIO PRÔNE L’ÉLARGISSEMENT DU G5 SAHEL AGP Guinée/société : Bilan de La fondation SOVEE en faveur des femmes des et enfants démunis

Les membres de la CNJE formes en entrepreneuriat


  17 Avril      61        Economie (24437), Entreprises (1271),

   

Lomé, 17 avr 2018 – (ATOP) – La Coordination nationale de la jeunesse estudiantine (CNJE) a initié un forum sous le thème « L’entreprenariat des jeunes pour un Togo émergent » à l’endroit de ses membres, le samedi 14 avril à Lomé.
Ce forum qui a réuni plus de 300 étudiants et diplômés sans emploi, s’inscrit dans la mise en œuvre de son projet « A chaque jeune son entreprise », élaboré en collaboration avec le Fonds d’aide aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ). Ce projet a pour objectif de promouvoir l’entreprenariat au niveau des étudiants.
A travers cette rencontre, la CNJE entend apporter son soutien à l’action gouvernementale dans sa promotion de l’auto-emploi, participer à la réduction du chômage et appeler la jeunesse estudiantine à apporter sa pierre à la construction du pays et à l’émergence économique, entreprise par les autorités.
Les participants ont été outillés sur la notion entrepreneuriale et les techniques de création d’entreprise. Ils ont été formés sur les différentes étapes de rédaction d’un projet jusqu’à la mise en place d’une entreprise. Les étudiants et diplômés sans emploi ont suivi des communications et des témoignages des entrepreneurs.
Ouvrant les travaux du forum, la directrice générale du FAIEJ, Mme Sahouda Gbadamassi-Midevor a salué cette initiative de la CNJE. Elle a convié les participants à saisir cette occasion pour faire de ce cadre, une plateforme d’échange et d’information en matière de création d’entreprise. Mme Gbadamassi-Midevor a rassuré la jeunesse estudiantine de la volonté des autorités de faire des jeunes, la première richesse du pays. Cela se traduit selon elle, par de nombreux mécanismes et dispositifs mis en place, notamment le FAIEJ, le Programme d’appui au développement à la base (PRADEB) et bientôt le Projet National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER) pour promouvoir l’action des jeunes.
Selon le coordonnateur national de la jeunesse estudiantine, Daimou Bodi,  les étudiants ne peuvent pas rester indifférents face à la révolution entrepreneuriale au risque de rater le train de l’émergence. Il a félicité les pouvoirs publics pour les actions en faveur des jeunes, en l’occurrence l’accord de 20% des marchés publics aux jeunes et aux femmes, ainsi que le Forum présidentiel de la jeunesse (FPJ). M. Bodi a témoigné sa gratitude à ses partenaires que sont le FAIEJ, le Réseau des jeunes entrepreneurs pour l’émergence africaine (RJEEA) et la présidence de l’Université de Lomé pour leurs appuis multiformes.
La CNJE est une association indépendante à but non lucratif qui a pour vision de participer à la construction du pays à travers diverses actions, à savoir la promotion des valeurs civiques et citoyennes.
ATOP/BV/AR

Dans la même catégorie