GNA More than 5, 800 centres open for EC’s exhibition exercise in Ashanti Region GNA Voters commend EC for SMS verification platform GNA Veep supports Strategic National Stockpile establishment to tackle health emergencies GNA Government urged to develop a comprehensive cervical cancer control plan GNA Voter Register Exhibition begins smoothly but on low key GNA Peace Council to hold 2020 national youth for peace summit GNA Odweanoma Paragliding site to be commissioned during ‘Yenko Kwahu’ Festival GNA Ghana is making moderate progress in nine SDGs APS INONDATIONS : 271 FAMILLES SINISTRÉES RECASÉES SUR UN SITE DE KEUR MASSAR APS PLAN ORSEC : UNE LARGE PART SERA RÉSERVÉE À DIOURBEL, PROMET ALY NGOUILLE NDIAYE

LES NOUVEAUX FOYERS IDENTIFIES A SOKODE, TCHAMBA ET ADJENGRE CIRCONSCRITS


  27 Août      9        Santé (7357),

   

Lomé, 27 août (ATOP) – La coordination nationale de gestion de la riposte à la covid-19 a tenu, sa 17ème conférence de presse hebdomadaire sur la situation de la pandémie au Togo, le mercredi 26 août à Lomé.
Ce rendez-vous hebdomadaire avec la presse a en outre permis à la coordination de faire le point de la situation de la lutte contre la pandémie au Togo, de faire le bilan des contaminations et de donner des explications sur la stratégie de riposte. Un rappel sur le respect des mesures barrières a été également fait. Il ressort du rapport que les nouveaux foyers de contaminations identifiés dans des villes de la région Centrale, notamment à Sokodé, Tchamba et Adjengré (respectivement dans les préfectures de Tchaoudjo, Tchamba, Sotouboua) ont été circonscrits et toutes les mesures sont prises pour limiter voire arrêter la chaîne de propagation de la pandémie.
Selon le coordonnateur national de la gestion de la riposte à la COVID-19, Professeur-médecin Col. Djibril Mohaman, il n’est plus un secret pour personne que le Togo tend vers la reprise normale de ses activités dans tous les secteurs et il faudrait composer avec le virus qui est toujours là et vivre avec. « Dans cette lancée, les mesures restrictives sont progressivement et méthodiquement en train d’être levées selon les assertions du président du comité de crise », a-t-il ajouté.
Parlant de l’augmentation des cas de contamination dans les villes de la région Centrale, Col. Djibril a indiqué que cette situation est due au retour clandestin des Togolais des pays frontaliers pour la fête de la Tabaski. C’était aussi une occasion pour célébrer les mariages et les baptêmes au cours desquels les mesures barrières n’ont pas été respectées. Lors de ces manifestations, il a été constaté une contamination à grande échelle des personnes âgées (fragiles) par des jeunes qui ne manifestent pas les symptômes mais qui vivent avec le virus. « Depuis quelques jours, nous étions dans ces villes déjà circonscrites et où des mesures ont été prises, notamment le dépistage des cas contacts et la sensibilisation sur les mesures barrières, dans le but de limiter la propagation de la pandémie », a expliqué le coordonnateur.
Par rapport à la stratégie de riposte face à cette situation alarmante, a poursuivi Col. Djibril, « nous avons été dépêchés sur les lieux et avons évalué la situation, puis renforcé dans l’immédiat les moyens d’action du personnel, ainsi que les moyens de prise en charge matérielle et d’infrastructure ».
Au niveau des frontières aériennes, Col. Djibril a indiqué que pour les arrivées, 5000 tests ont été effectués et parmi ceux-ci, 14 ont été positifs, quant au départ, sur environs 2700 tests réalisés, 17 cas ont été révélés positifs. Par ailleurs, il a déploré une situation anti professionnelle qui s’est produite dans une formation sanitaire. « Il nous a été donné de constater un cas de manipulation des résultats de test. Au départ, un individu malveillant testé positif et voulant à tout prix voyager s’est permis de falsifier son résultat avec l’aide d’une structure de santé, mais la coordination a pu interpeler l’individu en question, ainsi que tous ceux qui ont participé à ce délit », a révélé la coordination, exhortant les voyageurs au civisme et au respect des résultats tels qu’ils soient afin de préserver des vies humaines.
Le coordinateur national de la gestion de la riposte à la COVID-19, Professeur – médecin Col. Djibril Mohaman a enfin invité la population au respect strict des mesures barrières. « L’allègement des mesures de protection contre la COVID-19 ne signifie pas que le mal est complètement écarté. Il faut redoubler davantage la vigilance pour limiter la propagation, voire bouter hors du pays ce virus », a-t-il conclu.

Dans la même catégorie