AIP Lancement des activités d’une ONG pour la promotion de la vie saine AIP Don de kits scolaires et de médicaments à des élèves d’Aboisso AIP Des populations sensibilisées à l’utilisation des contraceptifs AIP Le RHDP offre du matériel roulant pour renforcer la mobilité de la coordination régionale du N’zi AIP Visite d’État: Le ministre de l’Hydraulique inaugure le château d’ eau de Zorofla AIP La cohésion sociale et la sensibilisation contre le COVID 19 au centre du Festival « Adayé Kessiè » à Tabagne AIP Une unité de transformation de manioc construite bientôt à Grand-Morié AIP Dix-sept véhicules neufs pour les transporteurs de Divo AIP La jeunesse et la chefferie traditionnelle du Gontougo en mission pour une élection présidentielle apaisée AIP Une exposition tournante pour promouvoir la lecture du coran et livres islamiques à Abengourou

Les nouvelles réformes pour le développement riziculture expliquées aux paysans de San-Pedro


  27 Août      5        Agriculture (1515),

   

Abidjan, 27 août 2020 (AIP)-Le ministre de la Promotion de la riziculture, Gaoussou Touré, a expliqué, mercredi 26 août 2020, les nouvelles réformes en cours pour la relance et le développement de la filière en Côte d’Ivoire aux producteurs de riz de San-Pedro.

A l’occasion d’une visite qu’il effectue dans la région, le ministre Gaoussou Touré a présenté la vision et les objectifs de son département pour assurer l’autosuffisance en riz d’ici à 2025 et au-delà et faire de la Côte d’Ivoire, un pays exportateur de riz.

Depuis sa nomination à la tête du ministère de la Promotion de la riziculture en Côte d’Ivoire, les nouvelles réformes engagées ont consisté à actualiser l’ancienne stratégie 2012-2020 tout en introduisant des changements qui permettront de corriger les faiblesses.

L’une des difficultés qui plombe l’essor la riziculture est le problème d’irrigation des parcelles, rendant la production tributaire de la pluviométrie. Seulement 4% des 900.000 ha mis en valeur en Côte d’Ivoire disposent plus ou moins d’eau, a-t-il souligné. En dépit des efforts énormes qu’il a toujours fournis, l’Etat ne peut pas mettre en œuvre tous les financements qu’il faut, a ajouté le ministre Gaoussou Touré.

Dans la nouvelle réforme, il est question de projet intégré qui prend en compte l’aménagement des parcelles, l’irrigation et la mécanisation de la production du riz. Ce projet sera désormais confié à des entreprises privées appelées leaders de pôle qui seront le moteur de la riziculture en Côte d’Ivoire, a annoncé le premier responsable en charge du développement de la riziculture.

Ces leaders de pôles créeront des centres de mécanisation équipés de toutes les machines nécessaires pour faire de la riziculture moderne. Ils signeront des contrats avec les producteurs et fourniront à crédit des intrants et des semences que les producteurs rembourseront lors de la vente de leurs récoltes, a fait savoir le ministre.

Il a exhorté les riziculteurs à s’organiser en coopératives et à jouer correctement leur partition pour l’atteinte de ces objectifs.

Le ministre Gaoussou Touré a visité également les périmètres rizicoles de Tabou et de Sassandra, et échangé avec les riziculteurs de ces localités, signale-t-on.

(AIP)

Dans la même catégorie