APS Samba Ndiobène Ka « satisfait » de l’avancement des travaux de pavage à Biscuiterie APS L’Etat et le groupe de la BAD signent deux accords de financement ANP Le Ministre du pétrole sur le chantier du pipeline Niger-Bénin dont 70% des travaux sont réalisés ANP Réunion du comité de Pilotage du suivi de la mise en œuvre de la stratégie Nationale de lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées au Niger APS Coupe du monde des clubs: Al-Hilal en finale APS Le DG de la SN-APS participe par visioconférence à un festival documentaire chinois APS La SONACOS va dégager  »10 à 13 milliards de FCFA » pour la prochaine campagne de commercialisation (DG) APS Pape Mamadou Sy rêve de signer un contrat professionnel avec un grand club MAP RDC: trois manifestants tués lors de l’attaque d’un convoi de l’ONU (MONUSCO) MAP RCA: Plus de 400 millions de dollars nécessaires pour répondre aux besoins humanitaires en 2023 (ONU)

Les NTIC, un aspect numérique pour le travail à distance de la femme


  24 Février      41        Technologie (781),

   

Kinshasa, 24 Fév.2021 (ACP)- La directrice nationale de l’Union congolaise des femmes des médias(UCOFEM), Anna Mayimona a invité mercredi au cours d’un entretien avec l’ACP, les femmes à s’adonner aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication(NTIC), un aspect numérique permettant à faire le travail à distance pendant ce temps de la pandémie « Covid-19 » que traverse le monde entier.

Mme Mayimona qui s’exprimait en prévision de la Journée internationale de la femme(JIF) 2021, célébrée le 8 mars de chaque année annoncé par l’ONU Femmes dont le thème  est axé sur le « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».
Selon la directrice de l’UCOFEM, ce thème n’a pas été choisi par hasard pendant ce période de la pandémie, celui-ci vise à réduire l’écart entre l’homme et la femme, avant d’indiquer que la Covid-19 a apporté un changement sur tout le plan de la vie.

Il y a des chose qui célèbrent les incroyables efforts déployés par les femmes et les filles du monde entier pour façonner un futur et une relance plus égalitaires suite à la pandémie de la Covid-19 et s’alignent également sur le thème prioritaire de la 65ème session de la Commission de la condition de la femme, « Participation pleine et effective des femmes à la prise de décisions dans la sphère publique, élimination de la violence, réalisation de l’égalité des sexes et autonomisation de toutes les femmes et les filles», a-t-elle souligné.

Mme Mayimona a, par ailleurs rappelé que la campagne phare « Génération Égalité » exige que soit accordé aux femmes le droit de participer au processus décisionnel dans tous les domaines de la vie, qui réclame l’égalité salariale et le partage équitable des tâches familiales et domestiques non rémunérées, tout en appelant à l’élimination de toutes les formes de violences infligées à ces dernières en établissant des services de santé adaptés à leurs besoins.

Dans la même catégorie