MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection marocaine féminine de football confirme face à son homologue tunisienne (4-1) MAP Sénégal: le gouvernement adopte un projet de loi d’amnistie des faits liés aux violences survenues entre 2021 et 2024 (officiel) MAP La méningite tue au moins 20 élèves dans le nord-est du Nigeria MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection nationale féminine de football bat son homologue tunisienne (4-1) et se qualifie au 4è et dernier tour AIP François Olivier Gosso nommé directeur exécutif de l’Association africaine de l’eau et de l’assainissement AIP Le ministère des Affaires étrangères s’investit pour une mise en œuvre optimale de son budget 2024 AIP Lutte contre le paludisme: vers la consolidation des résultats de 2023 dans l’Indénié-Djuablin AIP Des experts en génie civil s’inspirent de l’expérience du LBTP en matière de revêtements routiers AIP Valentine’s day : les participants instruits sur l’harmonie dans le couple lors de la 2ème édition

LES PARTICIPANTS PLAIDENT POUR UN INTERNET UTILE, INCLUSIF ET DIGNE DE CONFIANCE


  6 Décembre      57        Technologie (991),

 

Lomé, le 6 déc. (ATOP) – Le Forum national sur la Gouvernance de l’Internet au Togo (FGI), édition 2018 s’est tenu le jeudi 6 décembre à Lomé, sous le thème « Plaidoyer pour un internet utile, inclusif et digne de confiance » sur initiative de l’association  Internet Society (ISOC)-Togo.

Ce forum qui est à sa sixième édition vise à engager des mesures consensuelles et acceptées par tous pour lutter contre les discours de haine et la diffamation en ligne. Il est question de créer une commission multi-acteurs afin de progresser dans l’élaboration d’un code du numérique consensuel qui protège et garantit une liberté pour les utilisateurs.

Le FGI est une plateforme permettant un processus multilatéral, multipartites  de discussions sans tabou sur les questions pouvant contribuer à la viabilité, à la robustesse, à la sécurité, à la stabilité et au développement de l’internet au Togo.

Les panels et communications inscrits à l’agenda de ce forum sont notamment « Libertés numériques et protection des données » ; « Economie numérique, sécurité et technologies émergentes » ; « Infrastructures et politiques de l’internet ».

Au terme des travaux, des recommandations ont été soumises au pouvoir public afin d’adopter un socle commun pour garantir la sécurité de l’internet au Togo.

Le président du comité d’organisation du FGI-Togo, Emmanuel EloloAgbénonwossi a indiqué que la mise en place d’un internet libre, ouvert et digne de confiance permettra à chaque acteur  de faire respecter ses idéaux. « Nous devons ensemble avec le pouvoir public, poursuivre la confiance, la stabilité et la sécurité de notre cyberespace. C’est le meilleur moyen d’éviter sa fragmentation », a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie