AIP Un sous-préfet ivoirien échappe à un lynchage AIP Les partisans de Laurent Gbagbo jubilent à Bonoua AIP Les enseignants de Los Angeles en grève GNA First Lady to host Merck African Asian Luminary Conference in October GNA Professor Atsu Ayee calls for reconstructing the Ghanaian society GNA NDC postpones flagbearer election APS POUR UN ALLÈGEMENT FISCAL FAVORISANT UN RETOUR RAPIDE SUR INVESTISSEMENT APS THIÈS : PARENTERUS, UNE USINE DE ’’SOLUTÉS STÉRILES’’ INAUGURÉE À BAYAKH 15 janvier 2019 à 21h15min 0 0% Tags: APS SODAGRI TABLE SUR UNE PRODUCTION DE 270 000 TONNES DE RIZ À KOLDA APS LES MONITEURS DES DAARAS MODERNES CHOISIS PARMI LE PERSONNEL DE L’EDUCATION NATIONALE (MINISTRE)

LES PARTICIPANTS PLAIDENT POUR UN INTERNET UTILE, INCLUSIF ET DIGNE DE CONFIANCE


  6 Décembre      7        Téchnologie (882),

   

Lomé, le 6 déc. (ATOP) – Le Forum national sur la Gouvernance de l’Internet au Togo (FGI), édition 2018 s’est tenu le jeudi 6 décembre à Lomé, sous le thème « Plaidoyer pour un internet utile, inclusif et digne de confiance » sur initiative de l’association  Internet Society (ISOC)-Togo.

Ce forum qui est à sa sixième édition vise à engager des mesures consensuelles et acceptées par tous pour lutter contre les discours de haine et la diffamation en ligne. Il est question de créer une commission multi-acteurs afin de progresser dans l’élaboration d’un code du numérique consensuel qui protège et garantit une liberté pour les utilisateurs.

Le FGI est une plateforme permettant un processus multilatéral, multipartites  de discussions sans tabou sur les questions pouvant contribuer à la viabilité, à la robustesse, à la sécurité, à la stabilité et au développement de l’internet au Togo.

Les panels et communications inscrits à l’agenda de ce forum sont notamment « Libertés numériques et protection des données » ; « Economie numérique, sécurité et technologies émergentes » ; « Infrastructures et politiques de l’internet ».

Au terme des travaux, des recommandations ont été soumises au pouvoir public afin d’adopter un socle commun pour garantir la sécurité de l’internet au Togo.

Le président du comité d’organisation du FGI-Togo, Emmanuel EloloAgbénonwossi a indiqué que la mise en place d’un internet libre, ouvert et digne de confiance permettra à chaque acteur  de faire respecter ses idéaux. « Nous devons ensemble avec le pouvoir public, poursuivre la confiance, la stabilité et la sécurité de notre cyberespace. C’est le meilleur moyen d’éviter sa fragmentation », a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie