AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

Les pompiers civils d’Odienné plaident pour une amélioration de leurs conditions de vie et de travail


  20 Juillet      11        Société (22909),

   

Odienné, 20 juil 2020 (AIP)- Les éléments du Centre de secours d’urgence (CSU) de la région du Kabadougou, basés à Odienné, ont conduit, lundi, un mouvement d’humeur, à travers lequel ils entendaient appeler l’attention des autorités compétentes sur leurs difficultés et plaider pour une amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Attroupés, en début de journée, à l’entrée du centre, ceux-ci ont crié leur lassitude, face une situation de précarité qui perdure. Leur porte-parole, l’équipier incendie, sergent Zana Koné, égrainant un chapelet de difficultés, tant dans leur vécu qu’au niveau du travail, a souligné la nécessité de doter le corps des pompiers civil d’un statut particulier, tenant compte de la spécificité de sa mission, avec les contraintes que cela renferme.

Un statut qui permettra aux éléments, selon lui, de bénéficier de certains avantages dont des primes. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, selon le sergent Zana Koné. Il a dénoncé comme une injustice faite au corps, en comparaison des pompiers militaires dont les civils, selon ses dires, ne diffèrent pas fondamentalement dans l’exécution de la tâche de protection civile.

La manifestation des pompiers civils d’Odienné se veut, selon le porte-parole à Odienné, un mouvement national. Le seul moyen trouvé par des travailleurs, qui sans être insensibles à la situation de deuil national que traverse le pays, ne peuvent plus se contenir.

« Nous ne sommes pas contents de notre situation. Nous nous sentons oubliés », a-t-il signifié, sous les ovations de ses camarades, avant d’en appeler à la magnanimité du président de la République, Alassane Ouattara. « Nous savons que c’est un homme juste. Nous nous tournons vers lui, nous le prions de pencher spécialement sur notre situation », a plaidé le porte-parole.

Précisant que le mouvement que ses camardes et lui conduisent n’est pas une grève, il a rassuré les populations d’Odienné quant à la continuité du service et à l’engagement des pompiers civils à leur service.

Contigu à la préfecture, le CSU d’Odienné a été ouvert officiellement le 7 décembre 2017. Des pompiers civils sont présents dans la ville depuis avril 2015.

(AIP)

Dans la même catégorie