MAP Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’UNESCO et le ministère de l’Education nationale lancent un projet de renforcement des capacités à distance AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le procureur de la République félicite la Gendarmerie pour une importante saisie de drogue GNA Investment in Western Region will forestall insurgencies-Okyere-Darko GNA ARHR calls on government to improve PHC systems GNA Family planning is not sinful-Alhaji Iddi GNA COVID-19 Vaccine; let’s trust the government AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat RHDP à Katiola lance sa campagne à Fronan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une société coopérative offre une pompe à motricité humaine à Niamayo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le COGES du Collège moderne de Gbéléban dresse son bilan 2020

Les populations de Bonoua sensibilisées à la paix, la cohésion sociale et la démocratie


  16 Février      13        Société (29248),

   

Aboisso, 16 fév 2021 ( AIP)- Les populations de Bonoua et des villages environnants ont été sensibilisées et formées à la paix, à la cohésion sociale et la démocratie dans le cadre du projet « la paix par moi ».

L’apothéose de cette campagne de sensibilisation a eu lieu, samedi 13 février 2021. Elle s’est soldée par l’installation de comités de veille et d’alerte à la prévention des conflits.

Des représentations théâtrales mettant en lumière l’importance de la cohésion sociale, la démocratie et la tolérance politique ont marqué cette campagne de sensibilisation, au terme de laquelle les représentants des organisations sociales, politiques, de femmes, de jeunes ont appelé à la paix.

Le député de Bonoua, Miéssan Daniel et le coordonnateur local du projet « la paix par moi », Ekra John August, ont également exhorté les populations à la paix et à la cohésion sociale.

« La paix par moi » est un projet de la fondation Konrad Adenauer mis en oeuvre par le regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains et cofinancé par l’Union Européenne. Il est réalisé dans 27 localités dont Grand-Bassam, Bonoua et Aboisso pour le Sud-comoé.

La ville de Bonoua a été le théâtre d’affrontements communautaires lors de l’élection présidentielle d’octobre 2020, rappelle-t-on.

(AIP)

akn/ask

Dans la même catégorie