GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

Les populations de Séguéla et Vavoua sensibilisées sur la COVID 19


  4 Août      14        Santé (7449),

   

Séguéla, 3 août 2020 (AIP) – Les populations des villages de Ouhama et de Mignoré, dans les départements de Séguéla et de Vavoua, ont été sensibilisées sur la pandémie de la COVID 19.

Cette action qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Participation des jeunes à la gestion durable des ressources forestières pour le renforcement de la cohésion sociale dans la région ouest de la Côte d’Ivoire » piloté par l’ONG Le partage.

« La maladie à coronavirus est une réalité. Chers parents, ne la négligez pas et protégez-vous, protégeons-nous », a conseillé l’infirmier du centre de santé de Soba, Ouattara Mamadou Jules, qui dispensait la formation de Ouhama qui a porté sur l’origine de la maladie, ses modes de transmission, ses symptômes, les mesures de prévention édictées par les autorités sanitaires et les conseils pour s’en protéger.

Ces sessions de formation ont également été l’occasion pour les membres de l’organisation caritative de parler de cohésion sociale sans laquelle aucune société viable ne peut être bâtie et de sensibiliser en faisant du porte-à-porte.

Les villages-centres de Ouhama et de Mignoré accueillent une forte proportion de populations allochtones et allogènes déguerpies de la forêt classée de Séguéla d’une superficie de 119 204 ha, qui est à cheval entre les départements de Séguéla et de Vavoua.

« Merci aux gens de l’ONG qui nous ont montré que la maladie est vraie et qui nous ont conseillé de nous protéger. On a bien compris et on va parler à tout le monde », s’est exprimé Konaté Moussa, l’un des 40 leaders communautaires ayant pris part aux formations, avant que des focus groupes ne soient organisés pour mesurer l’ampleur de la pandémie sur les activités socioéconomiques et les capacités de résilience des communautés, sur la base d’un guide d’entretien.

Le projet « Participation des jeunes à la gestion durable des ressources forestières pour le renforcement de la cohésion sociale dans la région ouest de la Côte d’Ivoire » qui bénéficie de l’appui financier et technique de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et du financement de Peacebuilding (UNPBF) se déroule également dans les localités de Gloubly, Pinhou et Pehai, dans le département de Bangolo, ainsi que de Dogbo et Boua, dans le département de San Pedro.

Dans la même catégorie