AIP Pierre Laporte et Babacar Cissé font leurs adieux à la Côte d’Ivoire AIP Can 2019 : La Côte d’Ivoire bat l’Afrique du sud (1-0) AIP Le volume des interventions de la BM en Côte d’Ivoire est passé de 600 millions US à plus de deux milliards US en 2019 (Premier ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Un protocole d’accord portant sur la construction de 3000 logements sociaux signé à Marrakech ABP L’Ong Direct Aids donne de l’eau potable aux populations de Boukoumbé ABP Le maire Eric Pontikamou offre à sa population tous les matchs de la CAN sur écran géant ATOP L’ONG AIMES-AFRIQUE PRESENTE LE BILAN DE SA CAMPAGNE DANS LES CINQ REGIONS AUX DIPLOMATES ET MEDIAS A ANEHO ATOP PROMOTION DE LA JEUNE FILLE : PLAN INTERNATIONAL TOGO A LANCE SA CAMPAGNE « AUX FILLES, l’EGALITE » A TRAVERS UNE CARAVANE ATOP CULTURE/CINEMA : SORTIE DE L’AVANT-PREMIERE DE LA SERIE TELEVISEE « CERCLE D’ESPOIR » ATOP FIN DES TRAVAUX DE LA REUNION DES PAYS MEMBRES DE L’AGPAOC 

Les précisions de l’armée sur certaines images circulant sur les réseaux sociaux


  24 Mai      17        Securité (5148),

   

Kinshasa 24 mai 2019 (ACP).- « Face à certaines images circulant ces derniers temps sur les réseaux sociaux, les Forces armées précisent que le pays avait été attaqué par des hors-la-loi se réclamant de Mukungubila en 2014 », a indiqué le commandant du Service de communication et d’information des forces armées (SCIFA), le général major Léonard Richard Kasonga, porte-parole de l’armée.

Dans leur folie, ces gens avaient attaqué la RTNC, le Palais du peuple, l’Etat-major général (EMG) de l’armée et l’aéroport international de N’Djili dans la capitale ainsi que d’autres cibles à l’intérieur du pays notamment à Kindu, à Lubumbashi et à Likasi, a indiqué le porte-parole de l’armée qui a rappelé qu’il avait été enregistré des morts lors de ces attaques y compris au sein de l’armée dont un général avait succombé à l’EMG.

Pour rétablir l’ordre public, a-t-il dit, les forces de sécurité, l’armée et la police, avaient été déployées rapidement et avaient neutralisé les hors-la-loi avec tout le professionnalisme requis.

Au-delà des forces de l’ordre, tous les corps des victimes avaient été amenés à la morgue de l’hôpital général pour identification avant d’être inhumés dans des conditions de dignité.
Par ailleurs, si par hasard on trouve dans le chef d’un militaire des propos inappropriés dans la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, ce dernier sera soumis à la rigueur de la loi et n’aura qu’à s’en prendre à lui-même, a-t-il prévenu.

Enfin, les forces armées tiennent à préciser qu’elles ont pour mission la protection de la population et de ses biens, des institutions légalement établies, de l’intégrité territoriale et des frontières nationales, a encore rappelé le commandant SCIFA précisant que les FARDC sont une armée nationale, républicaine et apolitique résolument engagée au service de la population congolaise.

Dans la même catégorie