MAP La Banque centrale du Kenya maintient inchangé son taux directeur à 7 pc ATOP OTI/ LA PARTICIPATION DES FEMMES A LA VIE PUBLIQUE ET POLITIQUE: UN DIALOGUE COMMUNAUTAIRE SUR LES VIOLENCES LIEES AU GENRE A MANGO ATOP TONE : UNE DELEGATION DE L’UNION EUROPENNE EN VISITE DANS LES SAVANES ATOP EDUCATION/ 2e EDITION DU « JOUR DU PROF DE FRANÇAIS » : DEUX CONCOURS DE DICTEE ET UNE CONFERENCE-DEBAT MEUBLENT LA CELEBRATION ACP Covid-19 : la RDC est à l’entrée d’une deuxième vague de l’épidémie due au relâchement des gestes barrières, selon le Dr Muyembe ACP Nord-Kivu : le fonds social de la RDC lance les travaux de pavage des quelques axes routiers de la ville de Goma ACP Restitution de la mission d’inspection des sites d’installation des ZES en RDC ANG Gestão fundos públicos/Observatório da Democracia e Governação considera “pouco transparente” OGE/ 2020 ANG ACNUR / Censo sobre refugiados para efeitos de naturalização entra na fase conclusiva ANG Justiça/Ministro afirma que é chegado o momento de tomada de grandes decisões sobre funcionamento do sector

Les producteurs de la filière anacarde du Tchologo sensibilisés sur la mise en place d’une l’interprofession


  27 Octobre      8        Agriculture (1726),

   

Ferkessédougou, 27 oct 2020 (AIP)- Plusieurs producteurs de noix de cajou de la région du Tchologo ont  bénéficié  de séances de formation et de sensibilisation, en vue  de la mise en place imminente de l’Organisation interprofessionnelle agricole (OIA) de la filière anacarde, a appris l’AIP, lundi 26 octobre 2020, auprès du directeur régional de l’Agriculture et du Développement rural de Ferkessédougou, Dembélé Vamara.

Selon M. Dembélé, les campagnes d’informations et de sensibilisation  des producteurs de la filière anacarde dans le cadre de  la mise en place de l’interprofession de ladite filière ont démarré depuis le 27 juillet et se déroulent dans les départements de Kong, Ferkessédougou et Ouangolodougou sans obstacles majeurs. « Nos agents et collaborateurs sont sur le terrain », a-t-il assuré.

A ce sujet, plusieurs organisations professionnelles agricoles de ces trois départements qui sont des zones productrices ont pu bénéficier d’ateliers de formation et de sensibilisation, en vue de les préparer à la réussite de ce projet qui mettra fin aux difficultés qui minent la filière. La mise en place des interprofessions est un projet gouvernemental et cela concerne toutes les filières agricoles du pays. Ainsi,déjà plusieurs filières ont déjà leurs interprofessions notamment le riz, le café-cacao, le maïs, le coton.

L’interprofession consiste à réunir tous les maillons de la chaines de valeurs de la filière, notamment, les producteurs, les acheteurs, les exportateurs, les transporteurs en vue du développement durable de la filière. Dans le processus de la mise en place d’une interprofession, le gros problème se situe au niveau de l’organisation des producteurs, parce que, plus nombreux et mal organisés.

C’est pourquoi, dans la mise en place imminente de l’interprofession du cajou, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, en collaboration avec le Projet de promotion de la compétitivité de la chaine de valeur de l’anacarde (PPCA), invite dans le cadre de ces campagnes, tous les producteurs organisés et individuels  de ladite filière, à participer dans toutes les régions de production, à la poursuite du processus de la mise en place du collège des producteurs.

Pour la région du Tchologo, les campagnes d’informations et de sensibilisation ont débuté fin juillet, et se poursuivent  sur le terrain, en vue de  mobiliser pour une filière anacarde développée et durable.

(AIP)

Dans la même catégorie