AIP La Côte d’Ivoire déploie sa “puissance de feu” à son 62ème anniversaire AIP An 62 : le préfet de Bouna rappelle les infrastructures en cours de réalisation AIP La Banque mondiale finance la construction d’une maternité dans un village de Boundiali AIP An 62 : Le préfet de Bouaflé exhorte les populations à se faire vacciner contre la COVID-19 AIP An 62 : d’importants projets en cours de réalisation dans le Bounkani AIP 62 ans : Le président du REMEDES salue la grâce présidentielle accordée à Laurent Gbagbo ACI Plus de 4 millions de personnes ciblées par le vaccin contre la fièvre jaune ACI Les acteurs de la sécurité sociale plaident pour l’harmonisation des législations au profit des travailleurs migrants AIP An 62 : Prix d’excellence pour le comité de gestion local du Parc national de la Comoé AIP AN 62 : Le préfet engage les populations d’Abengourou à faire barrage à l’orpaillage clandestin

Les questions liées à l’opérationnalisation de l’usine précurseur des batteries électriques évoquées au ministère de l’Industrie


  26 Juin      27        Industrie (80),

   

Kinshasa 26 juin 2022(ACP).-Le ministre de l’Industrie Julien PalukuKahongya a tenu vendredi, dans son cabinet de travail,  des réunions techniques avec les experts du Centre africain d’excellence pour l’industrie des batteries sur les questions liées à l’opérationnalisation effective de l’usine précurseur des batteries électriques en République démocratique du Congo (RDC), a appris l’ACP samedi du ministère de l’Industrie.

Ces réunions sont tenues en marge de la  pose de la première pierre prévue pour le mois de décembre prochain dans la province du Haut-Katanga.

La source note que les éléments sur l’étude de dimensionnement de cette usine pilote, des différentes variantes techniques et juridiques avec la création de la zone économique spéciale transfrontalière entre la RDC et la République de Zambie pour la matérialisation de cette usine  précurseur des batteries électriques ont été expliqués au ministre de l’Industrie par les experts du Centre africain d’excellence pour l’Industrie des batteries et ceux de la commission économique des Nations-unies pour l’Afrique (CEA) qui accompagne ce projet.

Le Directeur général du Centre africain d’excellence pour l’Industrie des batteries en RDC et doyen de la faculté de polytechnique à l’Université de Lubumbashi, M. Jean Marie Kanda, a fait savoir que  le projet pour la mise en place d’une industrie précurseur des batteries électriques évolue très bien.

« Nous venons d’une séance de travail avec le ministre de l’Industrie qui a voulu faire le point sur tout ce qui a été fait jusqu’à ce jour après le lancement du Centre Africain d’excellence à Lubumbashi au mois d’avril dernier. Il a fallu discuter sur le volet formation par exemple et on prépare la formation à courte durée, a moyenne durée, des formations de Master et Bacheliers », a expliqué le Directeur général du Centre africain d’excellence pour l’Industrie des batteries.

Il a ajouté que cette séance de travail avec le ministre sectoriel  consisté en la réflexion sur les thématiques de recherche sur l’industrie des batteries en mettant un point sur les métaux que la RDC regorge en son sous-sol  à savoir, le cobalt, le nickel,  le lithium et le manganèse qui entrent dans la fabrication des batteries électriques soulignant qu’un agrément de coopération avec des Universités Zambiennes ainsi que des centres des recherches en Allemagne a été signé pour la bonne marche de ce projet.

Le ministre de l’Industrie Julien PalukuKahongya a, à cet effet, invité cette équipe technique au pragmatisme pour  accélérer la réalisation de ce projet, indique-t-on.

Dans la même catégorie