ANP Niger: Les Parlementaires approuvent la loi de règlement pour l’année budgétaire 2019 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des femmes du Gontougo bénéficiaires du projet FAFCI se forment à l’autonomisation économique AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’école dans une dynamique de progrès dans la région de San Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les gestionnaires des médias sociaux à l’école de la diffusion de contenus de qualité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Formation des agents du CNDH sur la protection des lanceurs d’alerte en matière de corruption AIP Côte d’Ivoire-AIP/RGPH 2021 : Un taux de 31,5 % enregistré dans le Moronou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le programme WAVE restitué aux acteurs du manioc de la zone sud à Dabou APS UGB : L’UFR S2ATA LANCE LA RÉVISION DES MAQUETTES DE LA LICENCE ET DU MASTER DE LA SECTION ÉLEVAGE APS SALON NATIONAL DU LIVRE : LA 2ÈME ÉDITION PRÉVUE À DAKAR À PARTIR DU 2 DÉCEMBRE APS NIORO : LES POPULATIONS INVITÉES À FRÉQUENTER L’ESPACE SÉNÉGAL SERVICE

Les quotidiens burkinabè portent un regard sur l’ouverture du FESPACO


  15 Octobre      19        Médias (1960),

   

Ouagadougou, 15 oct. 2021 (AIB)– Les quotidiens burkinabè de ce vendredi ont traité à leur Une, de l’ouverture officielle du 27e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), dont le top de départ est prévu demain samedi dans la capitale burkinabè.

Le quotidien privé Le Pays affiche à sa Une : « 27e édition du FESPACO : l’essentiel n’est pas de tenir l’événement, il faut aller au-delà », expliquant que « c’est un FESPACO de la résilience qu’il sera donné et à leurs invités, de vivre cette année ».

Le confrère fait savoir que « dans un contexte de morosité économique sur fond de crise sanitaire plus ou moins maitrisé du virus à couronne, Ouaga la belle s’apprête à accueillir une belle fournée de festivaliers et d’invités de marque venus d’Afrique et d’ailleurs, même si, contexte oblige, tout porte à croire que l’on sera, cette année, largement en deçà des 700 invités habituels du festival ».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè titre à sa Une: « 27e FESPACO : demain au palais des Sports », avant de préciser que cette édition « se tient du 16 au 23 octobre 2021 sur le thème : Cinéma d’Afrique et de la diaspora, nouveaux regards, nouveaux défis ».

« L’Obs » indique que ce rendez-vous de la fête du cinéma africain est « sous covid-19, pandémie qui avait, du reste, été à l’origine de son report en début d’année ».

De son côté, le quotidien d’Etat Sidwaya présente à sa Une, une photo du célèbre rondpoint des cinéastes avec comme titre : « FESPACO 2021 : le clap dans 24 heures ».

Sidwaya a interrogé, des présidents des différentes commissions qui ont fait le point de leur commission. Le quotidien rassure que « plusieurs commissions ont travaillé d’arrache-pied pour la réussite de la 27e édition du FESPACO ».

D’autres sujets ont été également traités par les journaux du jour. C’est le cas du léger remaniement observé dans le gouvernement burkinabè.

A ce sujet, L’Observateur Paalga, dans sa rubrique »Une lettre pour Laye », titre: « Le général Simporé prend totalement la défense », là où Sidwaya laisse lire: « Ministère de la défense nationale et des anciens combattants : Le Gal de brigade, Aimé B. Simporé, prend les rênes ».

Quant à L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, il a plus traité de sujet de justice. « Bobo-Dioulasso : trois maires d’arrondissement dans le collimateur de la justice ».

Le quotidien bobolais écrit que « quand la justice enquête sur des affaires de parcelles dans la gestion d’une commune et précisément d’un arrondissement, le maire a le sommeil troublé ».

La commémoration de l’anniversaire de l’assassinat du défunt président Thomas Sankara n’est pas restée en marge dans Le Pays qui titre à sa grande Une: « Commémoration du 34e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : il est temps que les présumés coupables répondent de leurs actes ».

Dans la même catégorie