APS DES MISSIONS LOCALES DE L’EMPLOI ET DE L’ENTREPRENARIAT INSTALLÉES À TAMBACOUNDA APS COVID-19 : LE BILAN QUOTIDIEN FAIT ÉTAT DE 265 NOUVELLES INFECTIONS GNA WHO/FDA registered Antimalarial, Pyramax approved for coronavirus clinical trials GNA Akpokavie to contest incumbent GOC President GNA Kweku Darlington, Kweku Flick, Yaw Tog drop steady bars on “Sika Aba Fie” AIP Côte d’Ivoire/ Législatives 2021: Nialé Kaba démarre sa campagne à Bouko et Panzarani AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La liste RHDP lance sa campagne à Abobo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Des agents de bureaux de vote de la CEI formés à Niakara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Konaté et Flindé exhortent les électeurs de Man à faire le choix du RHDP pour le développement AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une liste de l’opposition appelle à voter la coalition EDS-PDCI pour un changement à Daloa

Les quotidiens burkinabè traitent de coopération, droits humains et sport


  9 Février      28        revue de presse (469),

   

Ouagadougou, 9 févr. 2021 (AIB) – Les quotidiens burkinabè rapportent ce mardi, l’actualité portant sur la conférence de presse du ministre en charge des Sports et la création d’une association des droits humains, sans oublier le voyage du président du Faso en Belgique.

Le quotidien public Sidwaya titre à sa grande une «Séjour du chef de l’Etat en Belgique : Roch Kaboré échange avec le ministre-président de Wallonie».

Le journal rapporte que la sécurité au Burkina Faso et dans la sous-région Ouest-africaine et sahélienne, la situation sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 et la coopération au développement ont été, entre autres, les préoccupations évoquées au cours de l’entretien.

Dans un commentaire, le quotidien privé, Le Pays affirme qu’après Bruxelles, le président du Faso sera reçu en France par le président Emmanuel Macron à la suite des quatre autres présidents du G5 Sahel.

Selon ce journal, ces visites à Paris du président Kaboré et ses pairs africains vont leur permettre d’«accorder les violons» avec le président Macron avant le prochain sommet du G5 Sahel prévu au Tchad.

Autre sujet évoqué par les quotidiens, c’est la toute première conférence de presse du nouveau ministre des Sports et loisirs, Dominique Nana, près d’un mois après sa nomination.

De cette conférence, le quotidien privé, le Pays,  informe qu’il faut les sommes de 10 milliards de FCFA  et 24 milliards de FCFA pour remettre à niveau les stades du 4 Août à Ouagadougou et Sangoulé Lamizana à Bobo-Dioulasso.

Le ministre Dominique Nana affirme dans le journal qu’il est impérieux de remettre ces deux stades aux normes avant les éliminatoires de la coupe du monde qui débutent en juillet 2021, afin d’éviter que les Etalons aillent jouer leurs matchs sur des stades hors du Burkina Faso.

Sur le même sujet, le quotidien public Sidwaya titre: «Conférence de presse du ministre des Sports : Le Burkina pourrait être candidat à l’organisation de la CAN 2029».

Le journal apprend que pour réaliser ce désir d’organisation de la CAN, le Burkina Faso doit relever le défi des infrastructures sportives.

A ce sujet, le journal affirme que le ministre des Sports et loisirs est en train de faire des projections pour pouvoir accueillir les jeux islamiques de 2025 afin de bénéficier des infrastructures qui pourront peser lourd pour la candidature du pays en 2029.

De son côté, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga affirme que pour les jeux Olympiques Japon 2020, reportés en 2021, le Burkina Faso a aujourd’hui, une chance de médaille avec Hugues Fabrice Zango.

Selon ce journal, pour permettre aux athlètes burkinabè de bien s’acclimater, ils seront hébergés gracieusement dans une ville nippone pendant un mois avant les jeux.

Le doyen des quotidiens privé, L’Observateur Paalga, évoque un autre sujet. Il s’agit du lancement officiel des activités, de «Stand up for human dignity» qui est un regroupement qui vise à la promotion et à la protection de la dignité humaine.

Selon son directeur exécutif, Paul Kabré dans le journal, «Stand up for human dignity» se veut être un laboratoire d’analyse structurelle afin de détecter les causes profondes qui entravent ou qui pourraient entraver le respect de la dignité humaine.

Dans le quotidien public, Sidwaya, Paul Kabré affirme que la structure est composée de personnes pétris d’une connaissance des systèmes onusien, africain, régional et national des droits humains.

Dans le quotidien privé, Le Pays, l’on apprend que l’adhésion à la structure est conditionnée par le dépôt, auprès du bureau exécutif d’un dossier comportant une demande d’adhésion, un curriculum vitae détaillé qui sera suivie de frais d’adhésion qui s’élèvent à 10 000 FCFA si le dossier est accepté.

Dans la même catégorie