AIP Côte d’Ivoire / Le ministre Sidi Touré annonce une évaluation trimestrielle du Programme social du gouvernement AIP Côte d’Ivoire/ Vers un encadrement des potières de Katiola par le centre céramique AIP Côte d’Ivoire/ Vingt ans de prison ferme pour les braqueurs d’Adjouan (Aboisso) AIP Côte d’Ivoire / L’encadrement des jeunes et des femmes entrepreneurs, une nécessité (Esmel Essis) MAP Marathon International de Marrakech: plus de 9.000 coureurs à la 30è édition MAP Attentat de Nairobi: Quatre employés de l’hôtel DusitD2 tués et 3 autres blessés (DG) MAP Onze suspects liés à l’attentat terroriste de Nairobi arrêtés par la police kényane (Presse) MAP Elections en RDC : l’UA demande « la suspension de la proclamation des résultats définitifs » GNA Madina Divisional Police confirms assassination of investigative journalist GNA Political Parties’ Fund: Afari-Gyan blames NDC and NPP

Les régies financières au Gabon à nouveau en grève générale illimitée !


  24 Mai      34        Economie (21990), Finance (3696), Société (46236),

   

Libreville, 24 Mai (AGP) – Réunis en assemblée générale, mercredi 23 mai à Libreville, la Fédération des syndicats des régies financières et administration assimilées (Fesyrefaa), a décidé de rentrer en grève générale illimitée, avec la mise en place d’un service minimum de 7h 30 à 10h 30mn.

Après avoir observé une grève générale d’avertissement durant les journées du 22 au 23 du mois en cours sans avoir obtenu de véritables assurances de la tutelle, les agents des régies financières, membres de la Fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées, conduits par le porte-parole Erisco Mvou Ossialas,  ont décidé d’entrer en grève générale  illimitée.

Ces agents grévistes revendiquent, entre autres, l’harmonisation des primes, la régularisation des situations administratives, la prise de décret à la signature du président de la République, ainsi que l’audit des primes.

Outre l’audit des primes, ils revendiquent la révision de la décote de 30% sur leurs primes compte tenu de l’embellie budgétaire, la clarification de la date de paiement des arriérés 2017, le nouveau cadre juridique des négociations puisque après les 7 mois le premier est désormais caduc. La nécessité d’intégrer  la cellule des primes comme secrétariat des négociations compte parmi celles-ci.

ERAM/SM/FSS

Dans la même catégorie