APS UN RACKETTEUR SE FAIT PASSER POUR LE GOUVERNEUR DE ZIGUINCHOR APS LA TERRE EST LE PLUS GROS RISQUE DE CONFLIT AU SÉNÉGAL, SELON MACKY SALL GNA Bui gets centre to provide science, technology and robotic education GNA NDC will settle aggrieved customers of Menzgold GNA Oti has no hand in the secessionist uprising – Nana Asiakwa Inforpress Presidente do SIACSA garante que conseguiram resolver as pendências dos vigilantes privados Inforpress Autárquicas 2020: PAICV exorta Governo a parar qualquer acção que vise corromper o eleitorado Inforpress Afrobasket 2021: Seleção nacional de basquetebol defronta hoje o Tchade no primeiro jogo do torneio de Wild Card APS OUVERTURE À DIAMNIADIO DES TRAVAUX DE LA JOURNÉE NATIONALE DE LA DÉCENTRALISATION APS COVID-19 : 24 NOUVEAUX CAS DONT 7 IMPORTÉS

Les responsables des confessions religieuses du Borgou outillés sur les notions liées au développement holistique


  28 Septembre      10        Religion (644),

   

Porto-Novo, 28 Sept. (ABP) – L’ONG Cercle internationale pour la promotion de la création (CIPCRE) Bénin a organisé jeudi à Parakou, un séminaire de renforcement des capacités des acteurs du département du Borgou au tour du thème : « Développement holistique et mission intégrale des confessions religieuses » en présence de Chabi Barka Guénoukpa, Directeur antenne nord de CIPCRE-Bénin.
Le CIPCRE-Bénin avec son nouveau plan stratégique2020-2025, martèle Elidja Zossou, Directeur national de CIPCRE-Bénin, s’est donné un champ d’actions de promotion du développement holistique. Ce séminaire au profit des responsables des confessions religieuses, fait-il savoir, est donc intervenu dans le cadre d’une série d’actions pour implémenter le développement holistique.
Pour le Directeur national de CIPCRE-Bénin, le développement doit donc prendre en compte tous les domaines de la vie tels que le social, le politique, l’économique, le psychologique, le culturel, mais aussi le spirituel. Ce concept de développement holistique encore appelé développement intégral, est d’abord la mission première des confessions religieuses, a-t-il rappelé.
Le pasteur David Atchadé s’est dit heureux d’avoir participé à ce séminaire qui vient rappeler à l’homme qu’il faut non seulement s’occuper de son corps, âme et esprit mais aussi d’aimer son prochain.
Abondant dans le même sens, Mama Abdouraoufou, collaborateur de l’imam central de Parakou dit avoir retenu de cette rencontre, la nécessité du dialogue interreligieux.
Dans les tout prochains jours, cette même séance sera organisée dans les autres communes d’intervention de l’ONG, au profit des leaders religieux dans des départements, a confié Elidja Zossou.

Dans la même catégorie