AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

Les rôles des maires dans la gestion des cantines scolaires rappelés


  15 Octobre      15        Education (3671),

   

Porto-Novo, 15 Oct. (ABP) – L’inspecteur Jimon Jacob Toudonou, Directeur départemental des enseignements maternel et primaire (DDEMP) a, à la faveur de la deuxième session ordinaire du Conseil départemental de concertation et de coordination (CDCC) du Borgou dirigée par le préfet Djibril Mama Cissé, rappelé mercredi, les rôles des maires dans le fonctionnement des cantines scolaires.
Selon le DDEMP Borgou, 483 écoles sont bénéficiaires du Programme national d’alimentation scolaire intégré (PNASI) dans les huit communes du Borgou. Démarré en 2017 pour une durée de 53 mois (2017-2021), rappelle-t-il, le PNASI est mis en œuvre pour appuyer les zones d’insécurité alimentaire et de sous scolarisation. A en croire M. Jimon Jacob Todonou, à la date du lundi 12 octobre dernier, 65.183 apprenants ont nourris au repas chaud dans les écoles du Borgou depuis le démarrage de la rentrée scolaire 2020-2021. Toutefois, confie le directeur, plusieurs difficultés entravent la bonne gestion de ces cantines scolaires, au nombre desquelles, l’absence ou la faible implication des élus locaux et des têtes couronnées. L’insuffisance d’accès aux points d’eau installés dans certaines écoles par les écoles, l’obtention difficile du bois de chauffe, la détérioration de certains vivres envahis par les charançons, l’absence de magasins dans certaines écoles, font partie des difficultés relatives à la bonne gestion de ces cantines scolaires dans les communes du Borgou, a ajouté le DDEMP.
Les cantines scolaires, a fait savoir Jimon Jacob Toudonou, contribuent non seulement à améliorer la scolarisation, l’assiduité, le maintien des apprenants à l’école, mais aussi à assurer une bonne alimentation aux enfants.
D’où son invite aux élus locaux notamment les maires, à entre autres mobiliser les acteurs locaux de développement et partenaires financiers autour de la cantine scolaire de leurs communes, créer une ligne budgétaire pour soutenir le fonctionnement de ces cantines.
Des recommandations ont été faites par les membres du CDCC Borgou pour sensibilisation les parents d’élèves à assurer la continuité des cantines scolaires et assurer la sécurité des magasins de stockage des vivres.
Rappelons qu’au cours de cette session, les rôles des maires dans la nouvelle politique des relais communautaires et la santé animale, la sensibilisation des maires sur le mariage des enfants, la coproduction de la sécurité et leur implication dans le renseignement territorial ont également fait objet de débat.
ABP/BYS/IA

Dans la même catégorie