APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Les sujets bilatéraux entre la RDC et la France évoqués aux Affaires étrangères


  17 Septembre      15        Diplomatie (816),

   

Kinshasa, 17 septembre 2020 (ACP).- La ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza et l’ambassadeur de France en RDC,  François Pujolas, ont échangé, mercredi à Kinshasa, sur les dossiers liés au renforcement des relations bilatérales entre Kinshasa et Paris.

Le diplomate français a indiqué à l’issue des échanges que les deux personnalités ont fait le point sur les différentes priorités de la déclaration conjointe qui avait été adoptée à l’occasion de la visite du ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Driant en RDC en 2019, dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’environnement, de la gouvernance, de la sécurité et autres domaines.

Il a précisé que le dossier avance bien, avant d’ajouter qu’il est important que la ministre des Affaires étrangères en ait une vision globale et de synthèse.

Nous sommes dans un partenariat, a-t-il dit, et toutes ces priorités sont retenues par la France et par la RDC dans le souci d’intérêt réciproque.

«Dans le domaine de la santé, nous avons beaucoup investi à la fois dans le renforcement des capacités du système de santé, non seulement pour faire face aux épidémies comme Ebola et covid-19, mais plus largement », a-t-il fait savoir.

Se référant à la volonté du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de mettre en place la couverture sanitaire universelle, l’ambassadeur Pujolas a indiqué qu’il va falloir mettre en place tout un système de renforcement des capacités, avant de souligner : « ça c’est notre premier axe auprès des hôpitaux, auprès des communautés, et nous le faisons déjà depuis un certain temps et renforcerons cette action».

Dans le domaine de l’environnement, le diplomate français a mis en exergue le bassin forestier, révélant que les deux présidents français et congolais ont signé une initiative pour la protection et la préservation des forêts tropicales dans le monde, ce qui résulte de façon concrète par la gestion durable de la  forêt, notamment une politique raisonnée en matière d’attribution des concessions forestières.

«Nous sommes aux côtés de la RDC avec un appui d’expertise, un appui financier aux cotés des autorités congolaises pour ce faire», a-t-il fait savoir.

Parlant de l’éducation, l’ambassadeur a révélé que l’éducation a été aussi évoquée par les deux présidents. « Nous travaillons à la mise en place, le plus tôt possible, pour avoir un accès universel mais de qualité à l’éducation, à l’enseignement primaire, notamment par la mise en place d’un premier institut de formation des maîtres en RDC. Voilà des exemples concrets de notre partenariat bilatéral », a-t-il souligné.

Concernant le dossier lié à la prochaine présidence de l’Union africaine par la RDC, M. François Pujolas a déclaré que c’est là l’occasion pour la RDC de marquer toute sa place au sein du continent, de retrouver quelque part son aura au sein du continent.

Dans la même catégorie