APS VERS LA MISE EN PLACE D’UN CENTRE AÉRÉ ET D’UN HÔPITAL DE L’UMEFP APS SRAJ : LE SÉNÉGAL VEUT S’APPUYER SUR « L’ENCADREMENT » ET LA « BONNE APS LE PAIS PRÉSENTÉ AU COURS D’UN CDD À NIORO ACP Ministère du Budget : deux grandes performances à l’actif de Pierre Kangudia ACP Deux millions des tonnes des frets par an attendues du trafic entre le pont Kinshasa-Brazzaville d’ici à 2025 ACP L’ouvrage « Plaidoyer pour la bonne gouvernance et le développement » porté sur les fonts baptismaux APS KAOLACK : DES PROJETS POUR 144 MILLIARDS DE FCFA ENTRE 2012 ET 2018 APS PÊCHE ARTISANALE : UNE ACADÉMIE POUR RENFORCER LES RELATIONS AVEC LE MONDE DE LA RECHERCHE APS SITUATION ALIMENTAIRE : AUCUN DÉPARTEMENT N’EST EN PHASE DE CRISE, SELON LE SE/CNSA ACP Déploiement des Kits électoraux de la CENI au Kwango et au Kwilu

Les survivants d’Ebola risquent des troubles mentaux


  12 Juillet      31        Photos (19781), Santé (6022), Société (44419),

   

Abidjan, 12 juil (AIP)- Les survivants de la maladie à virus Ebola peuvent trainer des séquelles longtemps après, selon une étude publiée, mercredi, dans la revue Emerging Infectious Diseases, par des chercheurs de l’Université de Liverpool et du Kings College de Londres.

Selon l’étude, les survivants d’Ebola souffrent de troubles neurologiques et psychiatriques longtemps après s’être remis de la maladie initiale. Le document révèle que des survivants d’Ebola, qui présentaient des symptômes de maladie mentale ou de troubles du système nerveux en Sierra Leone, ont été identifiés et placés en observation.

Les résultats de cette mise en observation ont permis de découvrir que beaucoup de ces survivants souffraient de migraines débilitantes, d’AVC, de dépression majeure et de troubles anxieux.

Plus de 11.000 personnes sont mortes et au moins 28.000 cas ont été signalés lors de la plus grande épidémie d’Ebola qui a touché principalement la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée de 2013 à 2016.

(AIP)

tls/fmo

Dans la même catégorie